Accueil / Sports / Culture / Culture: Le Festival de cinéma africain Tarifa-Tanger lance un appel à films
ARCHIVE - Le Festival concentre ses efforts sur la promotion et la diffusion des cinématographies du continent. Photo: Julian Stratenschulte/dpa

Culture: Le Festival de cinéma africain Tarifa-Tanger lance un appel à films

Depuis vingt ans, ce Festival, un pont entre les deux rives de Gibraltar, diffuse en Espagne et dans le monde hispanophone les films africains peu connus.

 

Le Festival de cinéma africain de Tarifa-Tanger (FCAT) a lancé un appel à films à l’intention des cinéastes africains et de la diaspora pour participer à sa 21e édition qui aura lieu du 24 mai au 1er juin 2024. Le festival est doté de deux sélections compétitives, l’une de longs-métrages et l’autre de courts-métrages. D’autres sections parallèles, non-compétitives, sont ouvertes aux films du monde entier qui traitent d’une thématique liée aux réalités africaines.

 

Le FCAT, un festival « indépendant à caractère compétitif », accorde une large place aux films documentaires dans sa programmation. En outre, il accueille depuis 2021 le FCAT LAB, un forum de post-production également ouvert aux projets documentaires provenant d’Afrique. Le Festival concentre ses efforts sur la promotion et la diffusion des cinématographies du continent. Il est transcontinental, se déroulant en grande partie à Tarifa, la pointe méridionale de l’Espagne, mais proposant aussi des projections et des activités dans la ville de Tanger, au nord du Maroc.

 

En plus d’être un point de rencontre et un pont culturel entre les deux rives du détroit de Gibraltar, le festival, lancé depuis 20 ans, « cherche à promouvoir la compréhension mutuelle entre les peuples, les valeurs interculturelles et la construction d’une citoyenneté mondiale ». L’association à but non-lucratif Al Tarab, qui organise le FCAT depuis 20 ans, « croit fermement que les Africains eux-mêmes doivent pouvoir raconter leur propre histoire, à travers leurs propres récits », a-t-on souligné.

 

Al Tarab, Centro de Divulgación Cultural del Estrecho, a été fondée en 2003 dans la ville de Tarifa. Elle est dotée d’un budget annuel d’environ 700 000 euros qui proviennent principalement de l’Agence espagnole de coopération culturelle, de l’institution Casa Africa et de la Junta de Andalucia.

 

Avec dpa-news

 

A propos guiquo-admin

Check Also

Cinéma Deux films nord-africains sur la liste préliminaire des Oscars

Les films marocain et tunisien sélectionnés sont réalisés par des femmes et racontant des femmes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *