Accueil / Politique / Jean-Marc Telliano : « les gens parlent du troisième mandat, moi je veux entendre dans la bouche de la personne elle-même »
SAMSUNG CAMERA PICTURES

Jean-Marc Telliano : « les gens parlent du troisième mandat, moi je veux entendre dans la bouche de la personne elle-même »

Lors de l’Assemblée Générale du parti, le Rassemblement pour le Développement Intégré de la Guinée (RDIG) samedi, 09 décembre 2017 au son siège dudit Parti sis à Yimbayah dans la commune de Matoto, le président Jean-Marc Telliano a averti les gens qui parlent d’éventuel troisième mandat pour le Pr Alpha Condé. 

 

Selon Jean-Marc Telliano, son parti est déterminé à présenter sur toute l’étendue du territoire national un candidat afin de barrer le chemin de la dictature qui règne dans ce pays.
« Certains parlent du troisième mandat, moi je dis, que c’est un faux débat, parce que je voulais entendre de la bouche de la personne qu’est habilité à le dire, mais si les acolytes, les chercheurs de primes, disent par ce qu’ils n’ont rien à gagner. »

Parlant de la candidate de son parti à Matoto, Mr Telliano a fait savoir qu’à partir de demain, Madame Camara M’Balou va commencer à recevoir des menaces venant de partout.
« Je ne vois pas aujourd’hui, en face du RDIG une candidate qui peut te concurrencer. Nous n’avons pas fait une erreur pour te choisir, c’est après une longue réflexion. Venue du secteur privé, je sais que vous allez gérer la commune de Matoto comme une entreprise privée qui a besoin des résultats. Je sais que vous allez lutter contre la corruption, contre le mensonge, contre le copinage, contre l’ethnocentrisme, vu toutes ces vertus et toutes ces qualités, le RDIG vous a choisi pour gérer la destinée de la plus grande commune de la Conakry. »

Poursuivant, il dira ceci : « il a fallu que nous ayons des morts, perdons des matériels et des vies humaines, pour que ces élections puissent avoir lieux enfin. Alors nous souhaitons qu’elles se passent dans les meilleures conditions, pour qu’enfin, que la Guinée soit une République normale, par ce qu’aujourd’hui, elle n’est pas une République normale, elle est mal gérée, le poisson est pourri par la tête il ne doit pas être mangé. »

 

Ibrahima Sory Camara

A propos guiquo-admin

Check Also

Guinée : la CEDEAO invalide le délai de transition de trois ans

Le délai de transition fixé en Guinée est en total désaccord avec les dirigeants de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.