Accueil / Société / TPI de Mafanco : Procès contre N’na Fanta Camara (donneuse de fausses grossesses) reporté pour le lundi prochain

TPI de Mafanco : Procès contre N’na Fanta Camara (donneuse de fausses grossesses) reporté pour le lundi prochain

Le procès contre N’na Fanta Camara (donneuse de fausses grossesses) prévu ce lundi 26 mars 2018 au Tribunal de Première Instance de Mafanco dans la commune de Matam a été reporté au lundi 02 avril prochain au même lieu.
Cette annonce a été faite par la juge en charge de l’affaire, Mme Djénabou Donghol Diallo qui, selon elle, ce report est dû à la grève des gardes pénitentiaires qui demandent une augmentation de leur salaire.
Mécontente d’entendre cette nouvelle, les femmes victimes de ces fausses grossesses, fortement mobilisées au Tribunal de Mafanco, ont envisagé de faire une marche pacifique au centre-ville de Kaloum, si toutefois  N’naFanta ne se présente pas au prochain rendez-vous.

Pour une victime qui préfère l’anonymat a affirmé ceci : « Le lundi à venir si N’na Fanta ne vient pas nous allons faire une grève, nous allons marcher pour aller en ville. Nous allons faire une semaine de grève si N’na Fanta ne vient pas ».

Poursuivant sur la même lancé, elle a accusé que : « toutcela est de la faute des hommes qui ne sont pas croyants. Ce sont les hommes qui nous ont poussés à faire cela. Moi j’ai beaucoup souffert ; mon mari m’a insulté, il m’a même traité de sorcière. Donc, il faut que les hommes cessent de fatiguer leurs femmes, c’est Dieu qui donne l’enfant… moi personnellement c’est mon mari même qui m’a conduit là-bas (chez N’na Fanta), et ça été ma seule chance, sinon mon foyer serait gâté à l’heure où je vous parle».

De son côté, l’avocat des victimes Me. Alseny Fofana a expliqué qu’on ne peut pas extraire les détenus de la maison centrale, sans les gardes pénitentiaires qui sont actuellement en grève.

« J’étais obligé des (victimes) sensibilisées dans la mesure où elles ne peuvent pas comprendre pourquoi l’audience a été renvoyée. Et même les magistrats ont été aussi surpris du renvoi, parce que tout simplement la garde pénitentiaire n’avait pas averti à temps qu’il y aurait une grève. Donc nous avons été tous surpris. Alors raison pour laquelle je me suis mis dans mon devoir de conseiller pour essayer d’expliquer aux nombreuses victimes qui sont déjà touchées dans leur chair, c’est indépendamment de la volonté même des magistrats que la garde pénitentiaire est partie en grève ». Explique-Me. Alseny Fofana

À noter que Dame N’na Fanta Camara est poursuivie pour escroquerie, administration de substances, mise en danger de la vie d’autrui, exercice illégal de la profession de médecine.
 

 

Ibra    Camara 

A propos guiquo-admin

Check Also

Le PNUD accompagne la vulgarisation du Code de bonne conduite des journalistes en Guinée

Le PNUD appuie la vulgarisation du Code de bonne conduite des médias, guide de référence …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.