Accueil / Société / Conakry : quand la police verte devient mendiant au niveau des marchés de la capitale?

Conakry : quand la police verte devient mendiant au niveau des marchés de la capitale?

Lancées il y’a quelques années par  le gouverneur de la ville de Conakry, le Général de Brigade Mathurin Bangoura, dans le souci de réduire le chômage des jeunes mais également assurer la sécurité des citoyens en veillant sur la circulation dans les cinq (5) communes de la capitale Conakry les gardes communales ou polices vertes sont devenues aujourd’hui simple mendiants dans les grands marchés au Vu et au su de tout le monde. 

Pour preuve, il suffit de faire un tour dans certains endroits au grand marché de Madina, pour réellement se rendre compte que ces gardes communales sont devenues des mendiants envers des citoyens.

D’après le constat de notre reporter sur le terrain, cette pratique se déroule quotidiennement partout au niveau des grands marchés de la capitale guinéenne où ces gardes communales ou polices vertes sont représentées.

Particulièrement au grand marché de Madina, les gardes communales ne font plus leur mission de la sécurisation des citoyens, mais ils s’occupent aux motards qui veulent garer en leur retirant une somme de 5000 gnf.

Quand notre reporter a demandé un agent de la police verte, il affirme ceci : « mon ami, une heure, c’est à 5.000 GNF ».

Par ailleurs, on se pose la question de savoir : où vont ces fonds collectés par les gardes communales à travers les cinq communes ?

 

A suivre !

 

Ibra  Camara

 

A propos guiquo-admin

Check Also

MOHAMED BEAVOGUI : « Dans nos cultures, il y a des réponses à nos problèmes »

Le Premier ministre Mohamed Béavogui a reçu en audience lundi 16 mai 2022 les chefs …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.