Accueil / Société / Kindia : Renforcement de capacité des greffiers de prison en collecte, analyse et traitement des données en milieu carcéral

Kindia : Renforcement de capacité des greffiers de prison en collecte, analyse et traitement des données en milieu carcéral

Améliorer le système de gestion des données des personnes incarcérées, tel est l’objectif de cette formation qui a ouvert ses travaux ce mercredi 1 Aout dans la cité des agrumes.

 

Ils sont 30 greffiers issus des 30 établissements pénitenciers de la Guinée à bénéficier de cette formation.  Elle s’inscrit dans le Programme d’Appui à la reforme du secteur de Justice (PARJU), programme financé par l’Union européenne (10 em FED).

 

C’est le procureur par intérim près du tribunal de première instance de Kindia qui a présidé la cérémonie d’ouverture.

Dans les discours le procureur par intérim près du tribunal de première instance n’a pas caché sa satisfaction. Il s’est réjoui de la dite formation, selon lui renforcer les capacités techniques et opérationnelles des greffiers  de prison vient a point nommer : « Les greffiers sont le cœur des prisons, toute l’administration est au niveau des greffiers, les statistiques etc. …

Donc leur outiller est vraiment nécessaire pour qu’il soit plus d’avantage opérationnel. »

A-t-il expliqué.

De son coté, le représentant du directeur national de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion  Salifou sylla a transmis les messages dont il a été porteur : « J’ai invité les participants à plus de sérieux à prendre à bras le corps cette formation.  En vue de traduire dans les différents établissements de leur provenance ceux qu’ils ont appris ici pour pouvoir relever le défi et faire un changement au niveau du greffe dans les prisons.»

 

Professeur Olomo Desiré, assistant technique en charge de l’appui à la réforme du secteur pénitentiaire dans le cadre du Programme d’Appui à la réforme du secteur de la Justice (PARJU) est revenu sur les résultats attendus de la dite formation : « Au terme de cette formation les greffiers seront en mesure de mieux collecter les données, les analyser de les remonter au sein de la direction. Et cela va permettre une meilleure gestion de la population carcérale.  De disposer d’une base de données régulièrement alimentée et mise à jour des personnes détenues au sein des établissements pénitentiaires pour une meilleure gestion efficace de ces personnes incarcérées »

 

Au cours de ces trois jours, des questions comme : organisations et contrôle des formalités et procédures d’entrée et de sortie  des personnes détenues, constitution et tenue des dossiers individuels des personnes détenues, préparation des dossiers de délibération  conditionnelle seront abordées.

 

 

 

Karifa Zoumanigui

A propos guiquo-admin

Check Also

Guinée/Politique générale du gouvernement: vers la création de 40 000 nouveaux emplois

À l’occasion de la présentation de la politique Générale du gouvernement, le premier Ministre chef …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *