Accueil / Société / Kindia: Installation des délégués syndicaux du SLECG au niveau de l’enseignement technique et professionnel

Kindia: Installation des délégués syndicaux du SLECG au niveau de l’enseignement technique et professionnel


Une délégation du syndicat libre des enseignants et chercheurs de guinée (SLECG) conduite par Morciré Camara le premier secrétaire à l’organisation du bureau exécutif à Conakry à procéder hier jeudi 30 Août 2018 à l’installation des délégués syndicaux au niveau du (CFP) Centre de Formation Professionnel, de l’École Normale d’Instituteurs(ENI) et de l’École Nationale de la santé de Kindia (ENSK), rapporte notre correspondant.

Objectif, redynamiser la section syndicale du SLECG version Aboubacar Soumah au niveau de la base.
Lors de l’installation des délégués, le premier secrétaire à l’organisation du bureau régional du SLECG, MorciréCamara a précisé que cette mission s’inscrit dans le cadre de motiver les enseignants à resserrer les rangs derrière le mouvement syndical SLECG version Aboubacar Soumah.

« À Kindia nous avons installé 11 délégués répartis comme suit: au niveau du Centre de Formation professionnel il y a cinq(5) délégués, à l’ENI (3) délégués et à l’ENSK (3) délégués. Ces délégués doivent dès l’ouverture parler aux enseignants d’adhérer au mouvement. Nous invitons aussi les enseignants à faire la motivation pour payer les cartes de cotisation annuelle au niveau de la base pour pouvoir mener les activités efficacement sur le terrain. » Lance-t-il Mr Camara

De son côté, Abdoulaye Bah membre de l’Union préfectorale du SLECG au niveau de Kindia apprécie cette démarche des membres du bureau exécutif.

« C’est une question de décentralisation, donc il faut que les enseignants aux niveaux technique et professionnel à Kindia aient des répondants. Ils doivent relayer les informations et mener toutes les activités qui concernent le SLECG dans le cadre syndical. Avec cette initiative, nous allons éviter la zizanie qu’a voulu créer l’État au sein du SLECG. Alors nous ne pouvons dire qu’aux élus syndicaux de faire une synergie d’action et de mériter la confiance des enseignants. »

« Les enseignants aussi doivent rester unis. Il n’y a pas un autre syndicat en dehors du SLECG que ça soit dans l’enseignement pré universitaire, technique et universitaire. Il y a un seul syndicat c’est celui du SLECG, s’il y en a d’autre qui appartient à l’État. » Conclut-il Abdoulaye Bah.

 

Mohamed Homo pour Guineequotidien

A propos guiquo-admin

Check Also

Drame : Une fille meurt dans un puits à Bournete I dans la préfecture de Labé

Les familles du secteur Bournété I, quartier Madina sont en deuil suite au décès d’une …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.