Accueil / Sports / Sélectionneur Syli Espoirs: SAM Diallo la bonne pioche ? (Joseph Guilavogui)

Sélectionneur Syli Espoirs: SAM Diallo la bonne pioche ? (Joseph Guilavogui)

La Confédération Africaine de Football a procédé la semaine dernière au tirage au sort des éliminatoires de la CAN Espoirs U23 pour permettre aux pays de découvrir leurs adversaires.

En Guinée l’heure est déjà aux préparatifs. La Direction Technique Nationale par l’entremise de sa tutelle, la Feguifoot, se déploie déjà pour trouver un sélectionneur pour cette catégorie des Espoirs. Pour faire éviter des tergiversations à la DTN dans son choix, beaucoup d’observateurs pétris de connaissances en football jettent déjà leur dévolu sur un entraîneur.

Il s’agit bien de Mamadou Samba Diallo (Coach Sam) Fort de grandes expériences nationales et continentales, d’une bonne tactique de jeu, ses belles analyses pointues en tant que consultant sportif dans plusieurs médias locaux, restent prisées par les amoureux du football.

Loin d’être néophyte dans ce domaine, l’actuel entraîneur adjoint de l’Association Sportive de Kaloum a une expérience de plus de 15 ans, jonchée de trophées et de diplômes. Il a été celui qui a donné de la voix au Fello Star de Labé. L’artisan qui a placé ce club de la moyenne Guinée, au firmament du football guinéen pendant plusieurs années.

Grâce à sa touche, le club a été successivement trois fois champion de Guinée, de 2007 à 2010. Pour ensuite le conduire en ligue africaine des clubs champions. Au-delà de ses victoires et de son diplôme de Licence C de la CAF, l’enfant prodige de Dara Labé, a acquis une licence de préparateur physique pour avoir participé au premier cours régional de préparateurs physiques de la FIFA en 2013 en Côte d’Ivoire et au stage de préparateurs physiques FIFA à Conakry, à la même année.

Ces différents stages lui ont valu d’être nommé en 2014, avec double casquette, comme entraîneur adjoint et préparateur physique du Syli National Junior pour les éliminatoires de la CAN de cette catégorie. Il faut reconnaître que SAM Diallo est d’une espèce rare dans son milieu caractérisée par une bonne moralité et d’une intelligence remarquable.

Il est l’un des entraîneurs locaux qui parle trois langues étrangères. Il s’agit notamment du français, de l’anglais (moyen) et de l’espagnol (moyen) Eu égard à toutes ces riches expériences et connaissances suscitées, sans risque de se tromper, Sam Diallo serait potentiellement à même de constituer cette équipe et l’a conduire avec véhémence à la qualification escomptée, dont les phases finales sont prévues en Égypte en décembre 2019.

 

Joseph Guilavogui

Attaché de presse de l’ASK

A propos guiquo-admin

Check Also

Sport : Le Horoya AC bat les barracks Young controllers sur le score de 1 but à zéro au Libéria

Le Horoya AC en déplacement ce mardi 4 décembre 2018 au Libéria pour affronter les barracks Young controllers au compte de du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *