Accueil / Société / Guinée: Les victimes des récents pillages de Kindia demandent réparation.

Guinée: Les victimes des récents pillages de Kindia demandent réparation.

Les incidents malheureux survenus le 15, 16 et 17 octobre 2018 dans la commune urbaine, consécutifs à l’installation du conseil communal et leur exécutif à Kindia ont causé d’énormes dégâts..

Dans les quartiers Tafory, Gare, Sambaya, Wondy jusqu’à Tapiyoka, beaucoup de citoyens ont vu leur habitation saccagées mises à sec et certains commerçants ont eu des boutiques pillées voire, incendiées par des inconnus.

Rencontrées, la plupart de ces victimes avec le cœur serré ont dit que « la situation a été catastrophique », car les émeutes ont causé beaucoup de « dégâts qui resteront à jamais gravés dans leurs mémoires.

Une victime, commerçant de son état, les larmes aux yeux explique : « j’avais tellement d’argent dans ma boutique, beaucoup de marchandises ; mais voilà que des loubards sont venus et ont cassé ma boutique et ont tout pris ; rien n’est là » s’est indigné ce commerçant.

Souleymane Diallo habitant au quartier Gare a été victime de pillage son domicile a été mis à sac : « 17 chambres ont été vidées de leurs contenus ; les loubards ont tout emporté, avant de mettre feu à mon domicile. »

Fode Dairo habitant à la Gare mosquée a été brûlé en tentant d’éteindre le feu qui a mis par des inconnus à son domicile, aspergé d’essence. « C’est de justesse que j’ai échappé à la mort. Comme vous le voyez, ils ont mis de l’essence à ma maison que je tentais d’éteindre et j’ai été brulé partout ».

Cet autre commerçant, vendeur de moteur dépouillé de 24 moteurs et plus une somme de 8 millions explique : « c’est déplorable ce qui s’est passé ; on a emporté 24 de mes moteurs plus 8 millions de francs guinéens. Je ne sais quoi faire réellement. Je demande à l’Etat d’ouvrir une enquête pour que nous soyons rétablis dans nos droits », a-t-il, vivement souhaité.

Pour le moment, il n’y a pas une idée exacte des pertes matérielles et financières subies par les victimes de la commune urbaine de Kindia.

Pour rappel, l’hôpital régional a reçu 32 cas de blessés légers et 6 autres dans un état grave qui suivent actuellement d’intenses soins.

Dans l’ensemble, la situation redevient de plus en plus calme ; les activités socioprofessionnelles commencent reprennnent. Quelques boutiques sont ouvertes et les vendeuses comment déjà à se bousculer sur la route du marché central.

AGP

A propos guiquo-admin

Check Also

COVID-19: Le PNUD offre des kits sanitaires et des équipements médicaux à la Maison centrale de Conakry

Le Représentant résident adjoint du PNUD chargé des Programmes et Opérations, Mr Eloi Kouadio IV, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.