Accueil / Société / Guinée: Les victimes des récents pillages de Kindia demandent réparation.

Guinée: Les victimes des récents pillages de Kindia demandent réparation.

Les incidents malheureux survenus le 15, 16 et 17 octobre 2018 dans la commune urbaine, consécutifs à l’installation du conseil communal et leur exécutif à Kindia ont causé d’énormes dégâts..

Dans les quartiers Tafory, Gare, Sambaya, Wondy jusqu’à Tapiyoka, beaucoup de citoyens ont vu leur habitation saccagées mises à sec et certains commerçants ont eu des boutiques pillées voire, incendiées par des inconnus.

Rencontrées, la plupart de ces victimes avec le cœur serré ont dit que « la situation a été catastrophique », car les émeutes ont causé beaucoup de « dégâts qui resteront à jamais gravés dans leurs mémoires.

Une victime, commerçant de son état, les larmes aux yeux explique : « j’avais tellement d’argent dans ma boutique, beaucoup de marchandises ; mais voilà que des loubards sont venus et ont cassé ma boutique et ont tout pris ; rien n’est là » s’est indigné ce commerçant.

Souleymane Diallo habitant au quartier Gare a été victime de pillage son domicile a été mis à sac : « 17 chambres ont été vidées de leurs contenus ; les loubards ont tout emporté, avant de mettre feu à mon domicile. »

Fode Dairo habitant à la Gare mosquée a été brûlé en tentant d’éteindre le feu qui a mis par des inconnus à son domicile, aspergé d’essence. « C’est de justesse que j’ai échappé à la mort. Comme vous le voyez, ils ont mis de l’essence à ma maison que je tentais d’éteindre et j’ai été brulé partout ».

Cet autre commerçant, vendeur de moteur dépouillé de 24 moteurs et plus une somme de 8 millions explique : « c’est déplorable ce qui s’est passé ; on a emporté 24 de mes moteurs plus 8 millions de francs guinéens. Je ne sais quoi faire réellement. Je demande à l’Etat d’ouvrir une enquête pour que nous soyons rétablis dans nos droits », a-t-il, vivement souhaité.

Pour le moment, il n’y a pas une idée exacte des pertes matérielles et financières subies par les victimes de la commune urbaine de Kindia.

Pour rappel, l’hôpital régional a reçu 32 cas de blessés légers et 6 autres dans un état grave qui suivent actuellement d’intenses soins.

Dans l’ensemble, la situation redevient de plus en plus calme ; les activités socioprofessionnelles commencent reprennnent. Quelques boutiques sont ouvertes et les vendeuses comment déjà à se bousculer sur la route du marché central.

AGP

A propos guiquo-admin

Check Also

Média : après plusieurs mois de tractations, Alpha Abdoulaye Diallo du journal le populaire prend la tête de l’AGEPI

Le congrès électif du bureau exécutif de l’Association Guinéenne des Editeurs de la Presse Indépendante (AGEPI) s’est tenu à nouveau …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.