Accueil / Actualité / Guinée/Elections électives : « ce chronogramme est difficile à mettre en œuvre » selon l’OIF

Guinée/Elections électives : « ce chronogramme est difficile à mettre en œuvre » selon l’OIF

Les élections législatives initialement prévues le 28 décembre prochain n’auront pas lieu.

C’est ce qui ressort d’un point de presse organisé  lundi, 21 octobre 2019  à Conakry par l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

 

Selon, Tierna Coulibaly, l’envoyé spécial de l’OIF en Guinée, pour des raisons techniques, la date 28 décembre sera difficile à tenir.

 

“Nous avons procédé à l’évaluation qui nous a amené établir que le chronogramme qui a été proposé par la CENI qui était  difficile de mettre en œuvre. Ainsi, nous avons procédé à un certain nombre de suggestions dont le gouvernement guinéen a pris acte. Aujourd’hui,  je suis en mesure de vous dire que la date qui a été proposée par la CENI à savoir celle du 28 pour la tenue des élections législatives est à reconsidérer. Cette date sera difficile à mettre en œuvre. Ainsi, la CENI elle-même travaillera, non seulement pour approfondir les diligences qui sont en cours pour le déploiement des équipes pour l’enroulement des électeurs. Mais aussi, les opérations préparatoires pour la collecte et le traitement des données. De la même manière la CENI continuera sa réflexion afin de déterminer le nouvel agenda concernant les consultations électorales” a-t-il souligné.

 

Poursuivant, l’envoyé spécial de l’organisation Internationale de la Francophonie a exprimé son souhait de voir le comité de suivi des accords se réactiver.

 

« De la même manière, nous avons convenu qu’il était nécessaire  de réactiver le comité de suivi  parce que le travail préparatoire est en cours et ce travail doit être fait de manière collective afin que chaque partie puisse participer aux débats pour que les résultats soient acceptés par tout le monde » a-t-il indiqué.

 

Limbita Camara

A propos guiquo-admin

Check Also

Marche du FNDC : un bus calciné, quatre (4) autres caillassés et les manifestants dispersés par les forces de l’ordre à Gbessia

Les violences ont éclaté à l’instant même au niveau du Rond-point de Gbessia jusqu’à Kondebounyi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.