Accueil / Société / Son Eminence, le Cardinal Robert Sarah : « Le sang à trop longtemps coulé en Guinée…maintenant cela suffit »

Son Eminence, le Cardinal Robert Sarah : « Le sang à trop longtemps coulé en Guinée…maintenant cela suffit »

Le prélat Guinéen l’a laissé entendre lors de la messe de son jubilé d’or et ses 40 ans d’épiscopat. Il a eu lieu dans les jardins de l’archevêché de Conakry situés au cœur de la ville dans la commune de Kalium, c’était le 8 décembre dernier. Pour rappel, il fut ordonné prêtre le 20 juillet 1969. Il devenait ainsi le dixième prêtre du clergé guinéen. Dix ans plus tard, il est porté à la tête de l’église de Guinée en tant qu’évêque de l’archidiocèse de Conakry, en 1979. Aujourd’hui préfet du culte divin et la discipline du sacrement au saint siège à Rome en Italie. 

Il a soufflé les bougies de ses 50 ans de vie sacerdotale et 40 ans d’épiscopat avec les siens. A l’entame de son homélie de circonstance, Son Eminence, le Cardinal Robert Sarah a précisé qu’ils célèbrent à ce jour trois évènements d’une grande importance pour l’église. « D’abord le deuxième dimanche du temps liturgique de l’avant : qui nous prépare aux fêtes de noël. Puis l’immaculée conception de la Vierge Marie. Il nous est exceptionnel permis de célébrer la solennité aujourd’hui. Et enfin mon jubilé d’or sacerdotal et mes 40 ans d’épiscopat. C’est avec émotion et une profonde gratitude que je désire vous remercier vous tous ici présent, qui êtes venus m’entourer de votre amitié, de votre affection, de votre prière et de votre foi ».

Poursuivant, il a souligné qu’il a réellement besoin de leur foi, du soutien de leur amitié et de leur ferveur de croyant : « pour m’aider à faire monter vers le Seigneur, mon action de grâce en ce jour béni de l’immaculée conception. Moi tout seul, je suis trop pauvre et insuffisant, trop couvert de misère et de péché. Moi tout seul, je ne suis qu’un néant pour oser me tenir devant Dieu et lui exprimé mon immense gratitude pour m’avoir appelé au sacerdoce. Et pour l’innombrable merveille qu’il a réalisé en moi tout au long de ma vie ».

Plus loin, l’homme de la bible d’indiquer que la tiédeur n’est pas chrétienne. « Dieu vomit les tièdes. Admettre la routine équivaut à signer l’acte de décès de l’âme contemplative. Dieu vient nous chercher un par un et nous devons lui répondre un par un. Voici Seigneur puisse que tu m’as appelé ».

Il ajoute que voilà 50 ans que Dieu lui a appelé au sacerdoce et dans la foi. « J’ai eu l’audace et la joie de répondre humblement voici Seigneur : prend moi, puisse que tu m’as appelé ». Pour lui, être prêtre, c’est l’œuvre la plus grandiose, le don le plus généreux que Dieu ai fait à l’humanité. « Le sacerdoce est le trésor, le plus précieux, le plus inouï qui existe sur cette terre. Jamais, je l’ai regretté d’avoir dit oui au Seigneur dans le sacerdoce ».

Sarah de renchérir qu’un prêtre est un homme qui tient la place de Dieu. Un homme qui est revêtu, dit-il, de tous les pouvoirs de Dieu.

Sur la même lancé, il demande aux fidèles de prier intensément pour leurs prêtres, afin que ces derniers soient des pasteurs d’âmes, des saints prêtres pleinement configurés au Christ. Il a également invité de prier pour tous les évêques pour qu’ils soient de modèle du troupeau. Et conduise le peuple de Dieu à réaliser sa vocation dans la sainteté.

Le prélat de l’église romaine de demander aussi de prier pour la paix et la concorde dans son pays. « Prions pour le chef de l’Etat, pour le peuple de la Guinée ». Selon lui, si les hommes venaient à reconnaître l’autorité de Dieu dans leur vie privée et dans leur vie publique : « certainement de bienfait à peine incroyable telle que une juste liberté, l’ordre public, la tranquillité, la concorde et la paix se rependrait infailliblement dans la société tout entière. Si les chefs d’Etats et de gouvernement légitimement choisis étaient persuadés qu’ils commandent bien moins en leur propre nom qu’au nom et à la place de Dieu. Il est évident qu’ils useraient de leur autorité avec toute la vertu et la sagesse possible en vue de l’épanouissement du bien commun de la société, dans l’élaboration et l’application de lois. Quelle attention ne donnerait-il pas au bien commun et à la dignité humaine de leurs subordonnés. Alors on verra la paix, la  sécurité, l’ordre et la tranquillité s’épanouir et se consolider ».

Pour le Cardinal, toute cause de révolte, de violence, d’opposition sanglante se trouverait écarter dans le chef de l’Etat et l’autorité de l’Etat, les responsables politiques, tout croyant reconnaitrait des hommes comme les autres ses égaux par la nature et même pour quelque motif de personnes incapables ou indignes. Mais il ne refuserait pas pourtant de les obéir en constatant quand leur personne s’offre en lui, l’image de l’autorité de Dieu.

Puis de faire remarquer : « Le sang à trop longtemps coulé en Guinée. Le sang à trop abondamment coulé en Guinée et profané notre patrie. Maintenant cela suffit », a-t-il d’emblée laissé entendre. Je demande humblement, dit-il, au gouvernement, au peuple de Guinée et aux responsables politique d’arrêter d’offenser Dieu, par le sang humain versé utilement. Car le sang humain est sacré et tuer c’est, s’attaquer frontalement à Dieu le maître de la vie.

« Le plus grand trésor d’un pays, ce n’est essentiellement pas les richesses matérielles et ses succès économiques. Mais la paix, la concorde, la stabilité d’une nation. Travaillons à maintenir la paix, la stabilité. Alors nous pourrons, nous engager sereinement au développement socioéconomique de la Guinée : notre chère patrie. Demandons à la Vierge Marie de nous inculquer plus de sagesse, plus de foi à l’autorité de Dieu. Lorsque nous commandons, c’est au nom de Dieu que nous commandons; que nous dirigeons un pays et au non à notre propre nom. Que Marie nous inspire l’obéissance à la volonté de Dieu », a-t-il conclu.

Heureux jubilé d’or Cardinal Sarah.

 

Kataco Katom

A propos guiquo-admin

Check Also

Kindia : 12.405 candidats dont 5.713 filles affrontent l’examen d’entrée en 7ème année session 2019-2020

C’est parti ce mercredi 5 août pour les examens nationaux session 2019 – 2020 en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.