Accueil / Société / Fête de fin d’année: « Je conseille aux familles de veiller sur les conducteurs jeunes», dixit Balla Moussa Konaté

Fête de fin d’année: « Je conseille aux familles de veiller sur les conducteurs jeunes», dixit Balla Moussa Konaté

Ce dernier est un ingénieur des ponts et chaussées. Il s’est confié pour inviter les services de la sécurité routière à la vigilance. Et aux usagers et parents à la responsabilité une fois sur la route pendant les périodes de festivités de fin d’année. Pour Balla Moussa Konaté la fin de l’année est couronnée par deux fêtes majeures : la nativité, (naissance du Christ) et la saint Sylvestre. « Qui marque la fin effective de l’année en cours. C’est toujours le moment de plusieurs célébrations et de  manifestations de joie ».

Interrogé sur le fait que si les fêtes doivent rimer avec les accidents. Il a répondu qu’en principe non. « Vous savez ce qui fait une sorte de relation malheureusement entre les fêtes de fin d’année et les accidents de la route. Ce sont de moment de relâchement par rapport aux lois de la sécurité routière. Quand les gens sont beaucoup concentrés sur la fête, généralement, ils oublient de se concentrer sur tout ce qu’il y a en relation avec la bonne conduite », précise l’ingénieur.

Pour lui, il aurait constaté qu’en Guinée tout comme ailleurs les pouvoirs publics prennent des dispositions pour renforcer la lutte contre les accidents de la route. « Cette capacité d’action qui est d’ailleurs courante durant tout l’année en cours. Mais un accent particulier est mis durant les fêtes de fin d’année et avec les sensibilisations les familles prennent beaucoup de précautions par rapport surtout aux jeunes conducteurs qui font partis des 6 ou 7 composantes en termes de conducteurs les plus accidentogène ».

Selon lui avec cette lutte, globalement les services parviennent à minimiser le nombre d’accidents. « Mais ce qui est à craindre, c’est surtout avant et après les mêmes fêtes ».

Il explique que la tendance est souvent à la baisse pendant la période festive. « Mais avant le 24 et après le 31 décembre, le chiffre va toujours vertigineux. Il faudrait que notre éventail de lutte soit renforcé, pendant cette période festive ».

Il a, dans ce sens conseiller aux familles de veiller sur leurs progénitures en matière de conducteurs jeunes.

 

Kataco Katom

 

A propos guiquo-admin

Check Also

CONTRE LA COVID-19 : L’ONG CHEFAIDE au chevet des élèves de l’école primaire de Lambanyi

L’ONG Communauté Humanitaire d’Education Familiale et d’Assistance Internationale pour le Développement (CHEFAIDE) a volé au …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.