Accueil / International / Afrique de l’Ouest : 5 pays débattent de lutte contre le terrorisme et du développement des frontières communes
POLYCOPIÉ - La lutte contre le terrorisme et le développement des frontières communes, ont fait l'objet de la 5ème réunion annuelle des ministres en charge de la sécurité et des frontières des cinq pays membres du « Conseil de l'Entente ». Foto: Ministère togolais de la sécurité et de la protection civile

Afrique de l’Ouest : 5 pays débattent de lutte contre le terrorisme et du développement des frontières communes

Ces pays ont élaboré un « Programme de gestion intégrée des espaces frontaliers ».

La lutte contre le terrorisme et le développement des frontières communes, ont fait l’objet de la 5ème réunion annuelle des ministres en charge de la sécurité et des frontières des cinq pays membres du « Conseil de l’Entente », institution sous régionale ouest-africaine regroupant le Togo, le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Niger. La réunion, s’est tenue, le 4 septembre 2020, au siège du Conseil à Lomé, capital du Togo, sous le thème « investir dans les espaces frontaliers pour promouvoir le développement et prévenir le risque sécuritaire dans les pays de l’espace Entente ».

Intervenant à l’ouverture de la réunion, le ministre togolais de la sécurité et de la protection civile, Gal Yark Damehane a mis l’accent sur la lutte contre les actes terroristes dans l’Espace commun du Conseil, et les défis sécuritaires inhérents auxquels sont confrontés les pays membres.

« Pour faire face aux différents problèmes qui se posent dans nos espaces frontaliers, nous devons rester vigilants, solidaires et mutualiser les moyens humains, logistiques et opérationnels, afin de lutter plus efficacement contre ce cancer (le terrorisme, ndlr) qui risque de mettre en péril notre Union », a-t-il prévenu, cité par des médias togolais. Selon le ministre togolais, « la persistance des actes terroristes et la montée des groupes extrémistes violents » dans les pays de la sous-région est une « conséquence (…) de la porosité de nos frontières, la circulation anarchique des armes légères et de petit calibre et l’absence des pouvoirs publics dans les zones frontalières ».

Les participants à la réunion ont débattu du « Programme de gestion intégrée des espaces frontaliers du Conseil de l’Entente » (ProGIEF-CE), élaboré par le secrétariat exécutif du Conseil. Pour sa mise en œuvre, ce programme de cinq ans nécessite un financement de 12 milliards de francs CFA (plus de 18 millions d’euros). À cet égard, les participants ont recommandé l’organisation d’une table ronde des partenaires techniques et financiers pour la mobilisation de ces ressources.

Créé en 1959, le Conseil de l’Entente est la doyenne des institutions sous régionales ouest-africaines. Il s’agit d’un instrument de solidarité financière et diplomatique, ayant notamment pour objectifs d’assurer la paix, la sécurité et la stabilité des États membres, et de promouvoir l’intégration économique sous-régionale.

 

Avec dpa-news

A propos guiquo-admin

Check Also

Un média en ligne pour comprendre l’actualité électorale africaine

« Africa Elections » est une « plateforme d’actualité, d’analyse et fact-checking » qui démontre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.