Accueil / International / Des fonctionnaires de 10 pays africains formés sur la lutte contre les stupéfiants
POLYCOPIÉ - Des experts examinent un chargement de cocaïne en Guinée-Bissau. Foto: ONU

Des fonctionnaires de 10 pays africains formés sur la lutte contre les stupéfiants

Cette formation a été initiée par l’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS), un organe technique de l’Organisation des Nations unies.

Le respect des trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues, a fait l’objet d’une formation virtuelle dispensée, du 7 au 14 décembre, au profit de 43 fonctionnaires en charge du contrôle des stupéfiants de dix pays d’Afrique francophone. Cette formation a été initiée par l’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS), un organe technique de l’Organisation des Nations unies.

Les participants sont issus du Burkina Faso, du Cameroun, de la République centrafricaine, de la République démocratique du Congo (RDC), du Gabon, de la Guinée, du Maroc, du Niger, du Sénégal et du Togo, selon le site ONU info. Lors de la formation, les bénéficiaires ont eu l’opportunité de renforcer leur capacité de suivi et de préparation des rapports statistiques pour les stupéfiants, les substances psychotropes et les précurseurs, ainsi que de l’utilisation du système international d’autorisation des importations et des exportations (I2ES) de l’OICS, a-t-on ajouté.

Jallal Toufiq, membre de l’OICS, a souligné l’importance de la coopération et de la collaboration des autorités nationales compétentes avec l’OICS pour assurer l’accès aux substances contrôlées à des fins médicales et scientifiques tout en prévenant leur détournement et leur mésusage. Les activités d’apprentissage de l’OICS ont été rendues possibles grâce aux contributions des gouvernements de l’Australie, de la Belgique, de la France, de la Fédération de Russie, de la Thaïlande et des États-Unis.

 

Avec dpa-news

A propos guiquo-admin

Check Also

Mozambique: Une épidémie de choléra fait 55 morts parmi les déplacés

Une épidémie de choléra a tué 55 personnes dans le nord du Mozambique depuis le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.