Accueil / Economie / Sénégal : Lancement du projet « Femmes et Agriculture résilientes »
ARCHIVE - « Femmes et Agriculture résilientes », (FAR), un projet visant l'amélioration de la résilience des ménages agricoles face aux changements climatiques, vient d'être lancé au Sénégal. Foto: Ministère sénégalais de lagriculture

Sénégal : Lancement du projet « Femmes et Agriculture résilientes »

Au Sénégal, les impacts des changements climatiques augmentent considérablement la vulnérabilité des populations rurales qui dépendent fortement de l’agriculture.

« Femmes et Agriculture résilientes », (FAR), un projet visant l’amélioration de la résilience des ménages agricoles face aux changements climatiques, vient d’être lancé au Sénégal. Financé par le Canada à hauteur de 19 millions de dollars canadiens (environ 12 millions d’euros), ce projet concerne les régions de Tambacounda (Est), Kolda et Sédhiou (Sud). Il sera mis en œuvre par un consortium canadien composé notamment du Centre canadien d’étude et de coopération internationale (CECI), une organisation œuvrant à combattre la pauvreté, l’exclusion et les inégalités.

Au Sénégal, les impacts des changements climatiques augmentent considérablement la vulnérabilité des populations rurales qui dépendent fortement de l’agriculture, selon le CECI. Le projet FAR porte sur l’intensification durable des cultures irriguées du riz, de la banane et des légumes. En effet, 4000 producteurs, dont 60 pour cent de femmes et 20 pour cent de jeunes, devraient bénéficier directement du projet, a-t-on relevé.

« FAR vise à faciliter l’accès aux informations climatiques fiables afin de bien adapter les pratiques agricoles aux impacts des changements climatiques », a indiqué la responsable du projet, Dado Baldé. « Les activités de ce projet consistent à mobiliser des femmes et des jeunes au sein des filières agricoles ciblées, pour accroître leur autonomisation socio-économique, en réduisant les obstacles qui les empêchent d’atteindre leur plein potentiel », a-t-elle ajouté, citée par l’Agence de presse sénégalaise (APS).

Alors qu’elle n’émet que quatre pour cent des gaz à effet de serre de la planète, l’Afrique est la région du monde la plus affectée par les effets du changement climatique, qui se traduisent souvent par des inondations meurtrières, des cyclones tropicaux et des sécheresses récurrentes.

 

Avec dpa-news

A propos guiquo-admin

Check Also

Forécariah/Forum agro-pastoral : Les couleurs de la 1ere édition annoncées !

Dans son programme d’accompagner la politique du Président de la République, le professeur Alpha Condé …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.