Accueil / Société / Guinée/Conakry: Problème d’héritage pour les orphelins

Guinée/Conakry: Problème d’héritage pour les orphelins

C’est à la fois, un incroyable et pitoyable récit, et il est celui du sieur Keïta Fodé, jeune guinéen grandi entre Conakry et Kindia.

Nous avons recueilli ces informations suite à une profonde enquête du côté de la famille paternelle, maternelle et les voisins du Jeune victime, selon nos sources, tout aurait commencé après le décès de son père en 2012, décédé à la suite d’une crise cardiaque, causée par les différentes péripéties liées aux guéguerres familiales.

D’après nos sources, le défunt étant l’ainé de toute la grande famille, par solidarité, il était le principal soutien de l’ensemble de leurs besoins matériels et financiers.

Par exemple, avant sa mort, c’est lui qui a fait voyager son père et sa mère à la Mecque, il a également construit et offert deux (2) grands bâtiments pour servir gratuitement de logement à toute sa famille élargie, il a aussi financé les études et les cérémonies de mariage de tous ses jeunes frères, notamment Mouctar Keïta, sans oublier financer les activités des uns et chercher de l’emploi pour les autres.

Le défunt avait laissé derrière lui des biens immobiliers (2 concessions), des commerces (4 boutiques), deux (2) véhicules et des parcelles, tous ces biens légués à ses enfants biologiques, dans un testament qu’il avait confié à son jeune frère Mouctar Keïta par confiance et vu qu’aucun de ses enfants n’avaient l’âge de la majorité.

Comme il est coutume chez les musulmans conservateurs, si un homme est décédé, c’est le jeune frère ou grand-frère qui le succède pour la gestion de la famille et ses biens, et c’est ce qui fut imposé aux enfants du défunt.

Pour Keïta Fodé et ses frères, l’affaire s’est transformée en cauchemar, parce que tout simplement, étant le fils ainé du défunt, il a réclamé les biens appartenant à son défunt père, comme ça été détaillé dans son testament.

Voulant défendre mordicus les intérêts de sa petite famille, il a failli laisser sa vie, son oncle paternel Mouctar Keïta et ses enfants ont décidé de l’éliminer.

Après quelques mois du décès de son papa, son oncle paternel Mouctar Keïta voulait épouser Sira Kanté la mère du Jeune Keïta Fodé, une proposition que celle-ci a catégoriquement refusé pour défendre l’intérêt de ses enfants, par après ayant vu sa proposition échouée, il avait formé avec la bénédiction de certains membres de la famille élargie, un grand groupuscule ayant pour mission de confisquer les biens du défunt cités dans son testament.

Dans son refus d’obéir à son oncle paternel, Keïta Fodé a plusieurs fois reçu des menaces de mort par messages téléphonique, le disant tout simplement : « il faut revenir dans l’enclos pour ne pas être le premier mouton sacrifier ! » ou « tu vas mourir bientôt, nous allons nous occuper de toi si tu continues à nous barrer la route ! »

Selon les mêmes sources, le jeune Keïta fodé serait né le 1er/01/1997 à Conakry, fils de feu Mamadou Saïdou Keïta et de Sira Kanté, et vit actuellement du côté de la France où il s’est exilé, craignant les représailles féroces de son oncle Mouctar Keïta et ses acolytes.

Ultime Combat de Keïta Fodé

Après 5 ans d’exil forcé, la pression n’est toujours pas retombée car la famille de Keïta Fodé serait toujours persécutée par son oncle paternel, qui a d’ailleurs réussi à acheter la conscience des autorités à sa cause.

Selon les dernières nouvelles, ce jeune continue à exiger la restitution des biens laissés par son défunt père à l’aide de l’avocat de la famille Maître Momo Touré.

Selon nos sources, le conflit qui oppose les deux familles ont entrainé la mort de son jeune frère Abdoulaye Keïta le 09/02/2021 après des terribles affrontements et l’emprisonnement de celui-ci, il a finalement succombé à ses blessures.

L’avocat Maître Momo Touré qui défendait les causes de la famille de Keïta Fodé a été victime de menaces graves, son cabinet mis à sac par les forces de l’ordre, menacé d’enlèvement de ses enfants sur une note écrite trouvée dans sa voiture dépouillée.

Cet homme de la robe noire a fini par jeter l’éponge pour sauver sa vie.

La tension reste toujours assez tendue entre les deux familles, la famille de Keïta Fodé est encore férocement persécutée par son oncle et les autorités, le chef de quartier étant un promotionnaire de son oncle paternel Mouctar Keïta, qui, aux dernières nouvelles a aidé celui à bailler pour tente (30 ans), l’une des deux (2) concessions du défunt située à Kindia, à une famille asiatique, sans se référer à la volonté des enfants du défunt.

Ce jeune Keïta Fodé est activement recherché par son oncle, les autorités étatiques.

Cela inquiète à plus d’un titre la famille de la victime et ne s’est toujours pas quel chemin se vouer.

Que Dieu sauve cette famille victime des griffes de l’injustice !

Que les autorités fassent leur travail pour assurer la justice pour tous !

 

Mohamed Dioubaté correspondant régional

A propos guiquo-admin

Check Also

Revue Sectorielle conjointe de l’Education et la formation – 2021: Discours d’ouverture du Président du CIPC de l’Education et de la Formation, le Ministre Guillaume Hawing

Discours d’ouverture du Président du Comité Interministériel de Pilotage et de Coordination (CIPC) de l’Education …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.