Accueil / Société / Guinée : « Le nouveau variant de la COVID19 frappe très fort les gens qui ont moins de 50 ans » dixit Dr Sakoba Keita

Guinée : « Le nouveau variant de la COVID19 frappe très fort les gens qui ont moins de 50 ans » dixit Dr Sakoba Keita

Suite à la résurgence de la pandémie d’Ébola  et l’existence de la COVID19 en Guinée qui a poussé le gouvernement à durcir les mesures barrières, les responsables de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire ANSS étaient face aux hommes de médias, ce vendredi, 26 février 2021 à Conakry pour faire le point sur l’évolution de ses deux maladies dans le pays.

Selon Dr Sory Condé, chargé d’étude au département surveillance, la Guinée a enregistré un total de 15 789 cas de COVID19 depuis 12 mars 2020, dont 14 821 guéris et 88 décès.

« Hier nous avons testé 1 304 personnes dont 109 se sont relevées positives, soit un indice de 8,4%. Donc, le total des personnes testées positives depuis le 12 mars 2020 s’élève à 15 789. Hier 34 personnes ont été déclarées guéries des suites de prise en charge ce qui complète à 14 821 personnes depuis le 12 mars 2020. On n’a pas enregistré de nouveaux décès heureusement. Le total des décès hospitalisés se chiffre à 88 »a-t-il souligné.

Pour sa part, Dr Sakoba Keïta, Directeur Général de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire se dit préoccupé par cette nouvelle flambée de COVID 19 en Guinée.

« Pour la COVID19, le nombre est très grand. Pratiquement, nous sommes à un taux d’occupation qui avoisine plus de 80%. Nous sommes même obligés d’ouvrir les centre d’isolement de Sonfonia d’ici demain parce que les autres déjà sont à plein régime ».

Pour venir à bout de ces épidémies, Dr Sakoba appelle les Guinéens à un sursaut.

« Donc, ce que je veux dire, il faut reprendre la sensibilisation. C’est vrai que l’État avait mis des mesures d’allègement, mais on s’est rendu compte que ses mesures ont été mal interprétées parce qu’on n’a pas fini l’épidémie. On n’a tellement allégé que certains ont jeté les bavettes, maintenant la maladie qui n’était pas partie a rebondi. La maladie s’est resurgit et aussi ce qu’on constate maintenant, notre taux de mortalité c’est pratiquement toutes les semaines qu’on enregistre les cas de décès. Et ça frappe très fort les gens qui ont moins de 50 ans alors que la première vague, c’était les personnes âgées. Nous avons beaucoup d’agents de santé de moins de 50 ans ont été frappé par cette maladie qui, parfois même ont besoin d’être réanimé ».

«  Le nouveau variant frappe tout le monde et on n’a appris aussi qu’il y’a des jeunes qui sont décédés de COVID 19 aux États Unis. Je veux dire que chacun de nous doit pouvoir appliquer les mesures barrières. Si le monde appliquait, je vous assure même si on n’envoyait pas de vaccins, ça va s’arrêter » a-t-il martelé.

À noter que dans un communiqué  rendu public dans la soirée du jeudi sur les ondes médias d’État, le gouvernement a durci les mesures barrières.

 

Ibrahima Limbita Camara

A propos guiquo-admin

Check Also

Guinée : Les villes de Kindia et Boké abriteront au mois de juin, la 1ère édition du festival axé sur les enjeux liés à la dégradation de l’environnement

En prélude du lancement de la première édition du festival axé sur les enjeux liés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.