Accueil / Société / Guinée/Religion : Imam Ismaël Nanfo Diaby porte plainte à la cour suprême contre Elhadj Aly Djamal Bangoura

Guinée/Religion : Imam Ismaël Nanfo Diaby porte plainte à la cour suprême contre Elhadj Aly Djamal Bangoura

Le célèbre prédicateur de l’académie N’KO  imam Ismaël Nanfo Diaby  a animé une conférence de presse ce samedi 06 mars à Conakry, pour se faire entendre.

Au cours de cette rencontre, imam Ismaël Nanfo Diaby  a annoncé qu’il compte porter plainte à la cour suprême contre le secrétaire général des affaires religieuses concernant la décision qui l’interdit d’exercer toutes activités religieuses en Guinée.

Selon lui, sa présence à Conakry était pour déposer une plainte à la cour suprême contre le secrétariat général des affaires religieuses afin d’annuler cette décision et non contre ceux qui ont détruit sa mosquée.

 

« Pour moi cette décision du secrétaire général des affaires religieuses est illégale  à la constitution. Ceux qui ont agressés ma famille, détruits ma mosquée,  la plainte ne  vise pas ces gens-là,  j’ai laissé ça à Dieu. Cette  plainte  est purement administrative en vue d’annuler cette décision du secrétariat général des affaires religieuses »  a-t-il expliqué.

 

Poursuivant, l’imam Ismaël Nanfo Diaby   a également indiqué qu’il n’abandonnera jamais cette culture.

 

« La pratique religieuse que  je suis en train de prôner  n’est pas contre quelqu’un,  aimer soit même ne  veux pas dire que détester les autres. Donc, je veux que chacun pratique la religion dans le strict respect de ses convictions, sans faire du tort à quelqu’un. Donc moi j’aime  les langues africaines, je suis africain et je veux adorer mon créateur à travers une langue africaine.  je n’oblige pas les autres à faire comme, moi mais je veux seulement qu’on me  laisse librement pratiqué la religion comme je comprends ».

Enfin, il affirme qu’il n’a pas peur  d’être arrêté parce qu’il est sur le chemin de la vérité.

 » Je n’ai pas peur pour être arrêté, parce-que je sais que je suis sur le chemin de la vérité  qu’il va m’amener dans le paradis et surtout je sais que la loi existe. Je ne fais pas la prière dans ma langue  pour quelqu’un,  la prière est déterminée à Dieu, donc je vais continuer à prier dans ma langue et je n’abandonnerai jamais » affirme-t-il.

À rappeler que l’imam Ismaël Nanfo Diaby  a été arrêté en 2020 à Kankan, alors qu’il dirigeait des prières en N’KO avant d’être interdit par les autorités religieuses d’exercer toutes activités religieuses sur le territoire guinéen.

 

Saran Nabé

A propos guiquo-admin

Check Also

Guinée : Les villes de Kindia et Boké abriteront au mois de juin, la 1ère édition du festival axé sur les enjeux liés à la dégradation de l’environnement

En prélude du lancement de la première édition du festival axé sur les enjeux liés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.