Accueil / Société / Archives nationales de Guinée : Que faut-il savoir !

Archives nationales de Guinée : Que faut-il savoir !

La direction des archives nationales est une institution qui est peu connu par des citoyens. Pourtant cette direction renferme la mémoire commune de la nation guinéenne. Quel genre de document doit-on conservé. Nous avons rencontré le directeur national des archives de Guinée, Dr Souleymane Cissé.

« Il suffit de nous écrire en nous demandant d’assistance, on vous envoie une équipe pour évaluer le fond des archives, afin de connaitre l’espace qui pourrait être réservé pour ce fond d’archives. Si la mission va, elle évalue, puis ramène si ce dernier n’a pas d’espace chez lui”, a souligné Dr Souleymane Cissé.

A la question de savoir si un commis de l’Etat doit garder un document par devers lui. « Les archives publiques sont imprescriptibles et inaliénables, ça veut dire que ce qui appartient à l’Etat, l’est toujours. Le fonctionnaire qui est payé, il est payé pour créer des documents mais ces documents ne l’appartiendront jamais”, a-t-il précisé.

Puis de renchérir, c’est une propriété de l’Etat, il n’y a pas une date limite. « Un commis de l’Etat est payé pour produire, ces archives doivent venir dans une maison commune qui est les archives nationales. Nous les gardons indéfiniment parce que c’est une propriété de l’Etat, c’est pour la nation guinéenne. »

A la demande si des particuliers peuvent la faire également. « Des particuliers peuvent nous faire un dépôt, si par exemple tu avais un parent, qui a été ancien commis de l’Etat, ce dernier a gardé par devers lui des archives très importantes qui peuvent aussi toucher l’histoire de la nation. Vous pouvez nous contacter aussi afin de pouvoir garder ces archives dans de bonne condition. « Vous pouvez déposer les archives ont fait un contrat, nous nous occupons de la conservation : nous classons, nous élaborons un répertoire. Et dans le contrat, on tiendra compte de l’exploitation desdites archives, si les visiteurs peuvent prendre des images ou des notes, tout sera consigné dans ce contrat », a conclu Dr Cissé.

 

Richard TAMONE pour Guineequotidien.com    

 

A propos guiquo-admin

Check Also

Revue Sectorielle conjointe de l’Education et la formation – 2021: Discours d’ouverture du Président du CIPC de l’Education et de la Formation, le Ministre Guillaume Hawing

Discours d’ouverture du Président du Comité Interministériel de Pilotage et de Coordination (CIPC) de l’Education …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.