Accueil / Société / Kouroussa: La résidence du Préfet attaquée par des orpailleurs qui réclament le permis d’une société minière

Kouroussa: La résidence du Préfet attaquée par des orpailleurs qui réclament le permis d’une société minière

La résidence du préfet de Kouroussa, M. Souleymane Keita, a été ce samedi, 17 avril 2021, la cible des orpailleurs de la ville qui ont pillé plusieurs objets par les jets de pierres.
Joint au téléphone par la Rédaction, le préfet de Kouroussa en poste depuis 2017 a confirmé la nouvelle avant d’expliquer ce qui s’est réellement passé.
Selon M. Keita, des orpailleurs sont venus casser tout chez lui et voler des objets de valeurs. Il affirme que ces manifestants réclament le permis de la société minière ‘’ Kouroussa Volt’’ qui a racheté (CASIDY). Il précise également que: « C’est cette société qui est visée par les orpailleurs car, ils veulent occuper le domaine de cette société pour faire l’orpaillage traditionnel.»
S’agissant de son accusation de donner l’autorisation aux burkinabés, le préfet Souleymane Keita a dit ceci : « Le préfet ne peut vendre une partie aux guinéens à plus forte raison aux étrangers. Il soutient que certains orpailleurs tiennent à envahir le domaine de la société et cette affaire ne date pas d’aujourd’hui ; elle a commencé en 2017. Mais ils sont en complicité avec la notabilité, a-t-il souligné.
L’autorité préfectorale a fait savoir que c’est le communiqué de la notabilité qui a mis mal à l’aise ces orpailleurs. Ces orpailleurs artisanaux supposent après ce communiqué, qu’ils ont été trahis par la notabilité.
Aux dernières nouvelles, des dégâts considérables sont enregistrés sur le site de la société et des engins ont été endommagés, a indiqué le préfet de Kouroussa.

Voici quelques images de la ville de Kouroussa

AGP

A propos guiquo-admin

Check Also

Interdiction des prières nocturnes dans les mosquées: le FNDC condamne cet assassinat de trop et les violences exercées sur les citoyens

Le lundi 3 mai 2021, le gouvernement guinéen, à travers une décision du Secrétariat Général …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.