Accueil / International / L’Allemagne proroge les mandats de ses militaires au Mali
ARCHIVE - Le Parlement allemand (Bundestag) votera, le 19 mai, une prorogation d'une nouvelle année, allant du 1er juin 2021 au 31 mai 2022, des mandats de l'Armée allemande (Bundeswehr) aux missions de paix des Nations unies et de l'Union européenne (UE) au Mali. Foto: picture alliance / dpa

L’Allemagne proroge les mandats de ses militaires au Mali

Les soldats allemands ne participent pas aux opérations de combat. Ils fournissent des conseils et de la formation en matière militaire aux forces armées maliennes.

Le Parlement allemand (Bundestag) votera, le 19 mai, une prorogation d’une nouvelle année, allant du 1er juin 2021 au 31 mai 2022, des mandats de l’Armée allemande (Bundeswehr) aux missions de paix des Nations unies et de l’Union européenne (UE) au Mali. Il s’agit de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), et de la Mission de formation de l’Union européenne au Mali (EUTM Mali).

Le 21 avril, le gouvernement fédéral allemand (Bundesregierung) a décidé de proroger les deux mandats en question, sous réserve de l’approbation du Bundestag. « La situation sécuritaire actuelle au Mali et dans d’autres parties du Sahel reste préoccupante. La menace du terrorisme et du crime organisé ne touche pas seulement le Mali, mais pourrait déstabiliser toute l’Afrique de l’Ouest. Le déploiement de la Bundeswehr dans le cadre de la MINUSMA et l’EUTM Mali reste donc nécessaire afin de soutenir durablement la stabilité et la paix dans la région du Sahel », a annoncé le Bundesregierung, le même jour.

Créée, le 25 avril 2013, par le Conseil de sécurité de l’ONU, la MINUSMA est composée de 13289 soldats et 1920 policiers, selon le site web de la Mission. Sa « principale priorité stratégique qui reste l’appui à la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali », d’après la même source. Actuellement, 941 Casques bleus allemands font partie de la MINUSMA. Leur nombre peut aller jusqu’à 1100 au maximum.

Il s’agit de la plus importante Mission de l’ONU à laquelle l’Allemagne apporte son appui en dehors du pays. Dès le début de ses opérations de maintien de la paix au Mali, l’Allemagne offre à la MINUSMA surveillance et soutien en matière de détachements d’hélicoptères, du ravitaillement des aéronefs et des véhicules aériens sans pilote (drones). Les militaires allemands s’impliquent notamment dans les domaines de la reconnaissance au sol et dans les airs, et de la protection des points sensibles au Mali.

– Élargissement de la zone du mandat de l’EUTM Mali –

En plus de la MINUSMA, l’Allemagne a une présence de 450 soldats dans le cadre de l’EUTM Mali, dont elle reprendra le commandement, au mois de juillet prochain. L’EUTM Mali, dont le quartier général est à Bamako, a été établie en 2013, à la demande du gouvernement malien. Elle contribue à améliorer les capacités opérationnelles des forces armées maliennes, en fournissant des conseils, des actions de formation, un enseignement et un encadrement militaires. Ses tâches qui ne comprenant pas d’opérations de combat, sont effectuées sous le contrôle des autorités civiles légitimes du Mali.

En 2020, l’UE a prolongé, jusqu’au 18 mai 2024, le mandat de l’EUTM Mali et l’a habilitée de fournir une assistance militaire aux forces armées nationales des États membres du Groupe des cinq pays du Sahel (G5 Sahel) comprenant le Mali, le Niger, le Tchad, le Burkina Faso et la Mauritanie, ainsi qu’à la « Force conjointe » transfrontalière du G5 Sahel. « L’élargissement de la zone du mandat de la mission EUTM Mali et les préparatifs en vue du commandement allemand de la mission (…) rendent nécessaire l’augmentation du plafond des effectifs, qui passe de 450 à 600 soldats allemands », a fait savoir le gouvernement allemand.

Ces soldats ne sont pas autorisés à participer aux opérations de combat. Ils fournissent des conseils et de la formation en matière militaire aux forces armées maliennes, ainsi qu’à la Force conjointe transfrontalière du G5 Sahel. Selon le parlement allemand, les dépenses supplémentaires liées à la prorogation du mandat des militaires allemands à l’EUTM Mali s’élèveront à environ 117,5 millions d’euros pour la période du 1er juin 2021 au 31 mai 2022.

« Protéger les personnes, renforcer les États et ainsi créer des perspectives de développement pour la population, tels sont les objectifs de notre engagement au Sahel », a affirmé récemment le ministre fédéral allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas.

 

Avec dpa-news

A propos guiquo-admin

Check Also

Décès de l’ancien président Algérien Abdelaziz Bouteflika

L’ancien président Algérien Abdelaziz Bouteflika, chassé du pouvoir en 2019 après des manifestations massives contre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.