Accueil / Société / Guinée/Tribune : Augmentation du prix du carburant, le gouvernement crée la spéculation !

Guinée/Tribune : Augmentation du prix du carburant, le gouvernement crée la spéculation !

Aujourd’hui, des sources différentes et toutes crédibles, plusieurs stations du pays sont restées hermétiquement fermées au point que le gouvernement s’est fendu dans un communiqué invitant à la reprise de la vente du carburant au prix en cours.

 

Par loi de poisson,  on constate l’affluence des consommateurs du carburant qui crée l’embouteillage vers des stations fermées. Le constat établit que Total et Shell y ont largement contribué. Une situation qui invite plus d’un guinéen à interroger l’architecture des prix du carburant qui peut contribuer à comprendre le comportement des stations qui ont fermé.

 

En lisant le document publié par le FNDC sur l’architecture des prix et la répartition qui en découle, on constate que les grossistes gagnent (550 GNF) plus que les détaillants (300 GNF). Ce qui est contraire à la pratique commerciale ! Ces dernières années, beaucoup de particuliers se sont lancés à dans la création de station mais ont fini par les vendre aux grossistes qui, eux, gagnent ainsi la possibilité de mieux écouler leurs produits.

 

Le gouvernement, en annonçant, l’augmentation très prochaine du prix du carburant fait adapter aux deux acteurs différents comportements (propriétaires de stations et consommateurs). Les consommateurs seront tentés de s’approprier pendant que les propriétaires de stations seront eux aussi tentés de conserver le stock déjà acquis avec l’ancien prix pour en tirer profit. Voilà où naît le marché noir avec toute la spéculation qui le sous-tend. Ici, chaque acteur économique agit par l’effet de l’anticipation rationnelle.

 

Fodé BALDE

A propos guiquo-admin

Check Also

Baccalauréat unique 2021: 3 901 candidats dont 1 690 filles affrontent les épreuves dans la commune Matam

Le baccalauréat unique session 2020-2021 a été lancé, ce jeudi, 22 juillet 2021, sur toute …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.