Accueil / Société / Guinée: L’Expertise France offre des équipements à la Brigade Spéciale de Protection des Personnes Vulnérables

Guinée: L’Expertise France offre des équipements à la Brigade Spéciale de Protection des Personnes Vulnérables

Dans le cadre de la lutte contre la traite des personnes vulnérables dans les pays de golf de Guinée, l’Union Européenne à travers l’Expertise France et le ministère de l’action sociale a procédé ce lundi 07 juin 2021, à la remise officielle des équipements informatiques à la Brigade Spéciale de Protection des Personnes Vulnérables, a constaté notre reporter.

 

La remise de ce don constitué de mobiliers de bureaux et de matériels informatiques s’inscrit dans le cadre de lutter contre les auteurs de la traite des personnes vulnérables.

 

Dans son discours, la ministre de l’action sociale, Hadja Aïssata Daffé a affirmé que : « lutter contre la traite des personnes vulnérables est un grand projet au niveau des Pays du Golfe de Guinée. Ce projet dont le lancement officiel date de plus d’un an vise à appuyer les efforts du Gouvernement dans la lutte contre cette pratique dans notre pays. En dépit de l’absence de statistiques fiables sur le phénomène, force est de reconnaitre que la traite des personnes est une réalité dans notre pays comme le prouvent les derniers rapports du Département d’Etat Américain et les nombreux cas documentés et rapportés par nos Services déconcentrés ».

 

« Ces équipements contribueront sans nul doute à accroitre les capacités d’intervention de la Brigade Spéciale afin d’interpeller les auteurs de la traite des personnes, les livrer à la justice et assurer une meilleure protection des victimes. Je tiens une fois de plus à vous réitérer l’engagement du Gouvernement Guinéen à faire de la lutte contre la traite des personnes, une priorité inscrite au centre de ses préoccupations », Indique-t-elle Mme Daffé.

 

De son côté, Oumar Diané, Chef du projet, a souligné que ce geste vient renforcer les capacités des acteurs de la scène pénale.

« Aujourd’hui à travers le deuxième axe du projet qui est celui de renforcer les capacités des acteurs de la scène pénale bien qu’un diagnostic de la scène pénale en matière de traite des personnes a été réalisé.  Nous sommes heureux d’appuyer l’effort du Ministère de l’action sociale à travers le comité national de lutte contre la traite des personnes qui a décidé d’apporter son appui à la Brigade spéciale de protection des personnes vulnérables afin que cette dernière soit plus efficace dans la répression des infractions relatives à la traite des personnes démunies ».

 

Plus loin, il a remercié la délégation de l’Union européenne et de la coopération française qui assistent la Gendarmerie nationale guinéenne dans ses efforts avant de réitérer leur engagement à accompagner les autorités dans sa lutte contre la traite des personnes.

 

Pour le Général de Brigade Ibrahima Baldé, il s’est réjoui de ce geste de l’Union Européenne à travers l’Expertise France tout en précisant que cette brigade a commencé avec un seul pied et aujourd’hui avec le renforcement des capacités au niveau de la formation et au niveau des équipements, l’équipe est en train de s’étendre sur l’ensemble du territoire de la Guinée.

 

«  Aujourd’hui cette brigade parle de la protection des personnes vulnérables qui est définie sur l’ensemble des préfectures de la République, ses missions et ses attributions sont concentrées par un représentant  pour que les statistiques et les procédures sont centralisées au niveau de Conakry », annonce-t-il le général Baldé.

 

Mohamed Keita

A propos guiquo-admin

Check Also

Hadj 2021 : Les pèlerins étrangers qui n’habitent pas en Arabie saoudite ne sont pas admis

Le chiffre vient de tomber : en raison de la pandémie, pas plus de 60 000 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.