Accueil / Société / Lutte contre le réchauffement climatique en Guinée : l’ONG CIPAD-Guinée Compte Reboiser 10 Hectares à Coyah

Lutte contre le réchauffement climatique en Guinée : l’ONG CIPAD-Guinée Compte Reboiser 10 Hectares à Coyah

Ce vendredi 30 juillet 2021, l’ONG Community Initiatives for Parce (CIPAD-Guinée) a procédé au lancement de la 2eme édition de sa campagne de reboisement à Wonkifond dans la commune urbaine de Coyah en présence  des autorités préfectorale.

Cette campagne lancée autour du thème ‘’Celui qui plante un arbre, est un patriote’’ s’étend du 25 juin au 30 août à dans les préfectures de Coyah et Dubréka.

Selon, Mamady Aminata Touré coordinateur de l’ONG CIPAD-Guinée, cette opération d’utilité publique met à contribution : 37 départements ministériels, 10 ambassades, 25 institutions, 45 entreprises, la presse, les politiques, les ONGs et la société civile.

« Ce programme a pour objectif de mettre à terre aujourd’hui à Coyah 2.500 plants pour contribuer à la restauration forêts. Donc il est temps d’agir, car si nous ne réagissons pas, la nature va réagir, notre écosystème est menace, notre château d’eau d’Afrique n’est plus à lui même, parce que leur climat sont danger, la forêt Ziama est touchée parce que nous l’agression, le fleuve Bafling et Fatala tarissent parce que leur climat sont bafoué et le fleuve Milo a cessé d’existé. Selon les statistiques officielles la Guinée possède 1.165 cours d’eaux, 175 forêts classées, environ 1.186 Hectares, soit 5% de la surface nation. Cependant le pays perd 35 000 hectares de forets par an, 4.000 espèces 69 espèces endémiques, 41 cspèces en danger et 16 espèces menacé », dit-il le coordinateur ».

 

De son côté, Aziz Diop Préfet de Coyah remercie très sincèrement le coordinateur et son équipe pour leur déplacement et demande au autorités préfectorale et la population d’entretenir ces plantes jusqu’à l’évolution.

« Nous sommes très contents de la venue de cette l’ONG CIPAD-Guinée vous avez le site où nous sommes aujourd’hui est dans un état très avancée lié au effet entropique, regarder les gros trous qui sont devenus une carrière d’exploitation ici. Donc en plein temps celui qui plante un arbre donne la vie à la vie, c’est n’est pas en plantant qui est important mais, c’est de les entretenir pour participer à la sauvegarde de l’équilibre du changement climatique, chacun doit s’y mettre en plantant un arbre en entretenant jusqu’à son évolution », a déclaré le préfet.

 

Yanoussa Sylla

 

A propos guiquo-admin

Check Also

Le PNUD accompagne la vulgarisation du Code de bonne conduite des journalistes en Guinée

Le PNUD appuie la vulgarisation du Code de bonne conduite des médias, guide de référence …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.