Accueil / Economie / Guinée : Ouverture des travaux de la 2ème session de l’assemblée générale de la CCIAG

Guinée : Ouverture des travaux de la 2ème session de l’assemblée générale de la CCIAG

Le premier ministre, Dr Bernard Goumou a présidé mercredi, 21 septembre 2022 l’ouverture des travaux de la 2ème session de l’assemblée générale de la Chambre du Commerce, d’Industrie et de d’Artisanat de Guinée (CCIAG).

Objectif, examiner et approuver les documents notamment juridiques de l’organisation et établir un plan d’action de l’institution.

À l’occasion, le président de la CCIAG, Mamadou Baldé a souligné qu’au regard de ses missions, son institution consulaire fait face à de nombreux défis tant internes qu’externes qu’il faut absolument relever pour répondre correctement aux nombreuses attentes de ses membres, des pouvoirs publics et des populations guinéennes.

« Les défis internes sont essentiellement liés à la nécessité de doter la chambre, d’organes de gestion et de contrôle, de créer les documents adaptés, de les diffuser à une large échelle et d’en appliquer rigoureusement le contenu en vue de conduite vertueuse de notre institution, conformément à nos statuts. Il s’agit du règlement intérieur, de la charte d’éthique et de la déontologie, des commissions techniques, du budget, du plan d’action et du manuel de procédure administratives, financières et comptables. Ces documents seront soumis à la présente assemblée pour examen et approbation. Ils seront ensuite accompagnés d’un programme conséquent de formations aussi bien des élus consulaires que du personnel de l’institution. Les défis externes concernent notamment la récupération des prérogatives de l’institution transférées à d’autres organismes, la diversification de ses ressources, la participation à la définition des organisations stratégiques des secteurs économiques », a-t-il indiqué.

Selon la ministre du Commerce de l’industrie des PME, Rose Pola Pricemou, il est indispensable pour la chambre du commerce, d’être au centre du développement des collectivités et d’être un partenaire de premier ordre des autorités locales.

Pour loin, elle a rassuré qu’elle poursuivra la politique d’unification amorcée par son prédécesseur à ce poste, laquelle politique porte ses fruits sur le terrain.

« Je m’attacherai à poursuivre la politique d’unification des acteurs du secteur privé encore divisés, pour renforcer le processus de remise en ordre, comme c’est le cas pour la boulangerie et la pâtisserie, ainsi que pour les faitières des consommateurs. Il faut rappeler que depuis l’installation du bureau consulaire, la chambre a repris vie et l’Etat a retrouvé un représentant du secteur privé actif et réactif, interlocuteur indispensable dans le dialogue public-privé (…). Pour vous et les autres faitières, je souhaite insister sur la nécessité du dialogue entre les services publics et le secteur privé. Au regard de vos acquis en peu de temps, je reste convaincu que la chambre du commerce, d’industrie et d’artisanat est partie sur des bonnes bases et j’invite l’ensemble des élus consulaires à mettre en avant les intérêts de l’institution consulaire et le dialogue, à rejeter la division qui l’a minée », a-t-elle lancé

Dans son discours de circonstance,  le Premier ministre, Dr Bernard Goumou a invité les élus consulaires à travailler et à concilier les attentes énormes du gouvernement et des populations.

« Les résultats auxquels vous êtes parvenus en moins de six (6) mois d’exercice ainsi que votre plan d’actions pour le reste de l’année 2022 confirment à suffisance l’intérêt de doter notre pays d’une chambre de commerce, d’industrie et d’artisanat, à l’image de tous les pays du monde. L’immersion gouvernementale de juin 2022 nous a permis de vivre les résultats du terrain de la chambre du commerce. Je vous félicite pour cela. Certes les défis auxquels vous faites face sont énormes, mais avec la détermination, vous parviendrez à les relever. Vous me permettez de vous rappeler que les attentes du gouvernement et des populations envers votre institution, sont beaucoup plus importantes. Vous devez travailler à concilier ces attentes. (…) » indique le Premier Ministre

 

Ibrahima Limbita Camara

 

 

 

A propos guiquo-admin

Check Also

Le Japon va consacrer 30 milliards de dollars à l’Afrique

Au cours des trois prochaines années, le Japon encouragera les talents de 300 000 personnes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.