Accueil / Politique / CEDEAO : Les autorités guinéennes qualifient la sortie sur RFI d’Umaro SISSOCO EMBALO de regrettable et irresponsable

CEDEAO : Les autorités guinéennes qualifient la sortie sur RFI d’Umaro SISSOCO EMBALO de regrettable et irresponsable

Les autorités guinéennes à travers le ministre secrétaire général à la présidence, colonel Amara Camara a répondu le président de la conférence des Chefs d’État de la CEDEAO, UMARO SISSOCO EMBALO après sa sortie médiatique sur RFI autour du chronogramme de la transition en Guinée.

En répondant au président EMBALO à travers une vidéo, colonel Amara Camara a fait savoir qu’il regrette cette sortie solitaire, irresponsable et inapproprié à l’égard du peuple souverain de Guinée.

Pour le Colonel Amara Camara, la fonction du Président de la conférence des Chefs d’État est d’une grande exigence, et ne voudrais pas que l’on estime que ce statut donne le droit de parler et de décider en lieu et place de ses pairs avant même de les avoirs consulter.

« Depuis son arrivé à la tête de cette institution respectable, le Président EMBALO s’illustre dans ses prises de position personnelle au mépris de ses homologues Présidents. D’abord, le bon sens et le respect de notre sous-région voudrais que l’on s’abstient d’organiser les sommets de la CEDEAO en dehors des terres d’Afrique de l’ouest ».

Poursuivant, le Ministre secrétaire général à la présidence a souligné qu’à entendre le Président EMBALO et à lui prendre aux mots, tout en imposant à ses pairs, la tenue de ce sommet en dehors de son espace géographique, son leadership l’aurais de permis de donner aux autres de ne pas lui prendre au sérieux.

 » Dès lors, il est donc permis d’inviter le patron des Chefs d’État de la CEDEAO comme il le prêtant à œuvrer d’avantage pour l’honneur et la grandeur de nos peuples. Le mensonge grossier et les propos qui s’apparentent à de l’intimidation sont de nos jours les pratiques retourgradent qui n’honore pas son auteur et ternissent à la même occasion l’image de marque de la CEDEAO. Nous nous voulons pas porter cette honte, c’est pourquoi, le temps est venu de dire ce qui à été dit en Guinée et qui est archi faux décousu de tous sens, ce dont qui a été question du contenu du chronogramme de la transition ». A déclaré Colonel Amara Camara

Cliquez ci-dessous pour regarder la vidéo 

https://fb.watch/fIccBx7Tpp/

 

 

Karifa Zoumanigui

A propos guiquo-admin

Check Also

Procès du 28 septembre : L’introspection des accusés dans le grimoire

Après 13 ans d’attente le procès du massacre du 28 septembre 2009 s’est enfin ouvert …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.