Accueil / Economie / La Chine supprime les droits de douane en faveur de six pays africains
ARCHIVE - La facilité devrait stimuler le commerce intra-africain, promouvoir l'intégration régionale et contribuer à réduire le déficit de financement du commerce et des PME, en mobilisant d'importantes ressources financières. Photo: Marcus Brandt/dpa

La Chine supprime les droits de douane en faveur de six pays africains

Le conseil des affaires d’État chinois a annoncé cette semaine la levée des droits de douanes sur les importations d’Angola, de Gambie, du Mali, de Madagascar, de Mauritanie et de RDC. Cette suppression des tarifs douaniers entrera en vigueur le 25 décembre prochain.

La mesure concerne 98% des produits imposables en provenance de ces pays comme le café, l’huile de palme, le coton, le cacao, les fruits ou encore les fruits de mer et les épices… Tous ces produits étaient jusqu’à présents taxés à leur arrivée en Chine.

Passion pour le café

Avec près d’1,5 milliard de bouches à nourrir, la Chine, qui vise l’autosuffisance en céréales à l’horizon 2032, continue de dépendre des importations pour ses besoins alimentaires. Surtout qu’avec l’élévation du niveau de vie, les 400 millions de Chinois de la classe moyenne notamment ont élargi leur goût et leur consommation. À la sortie du Covid-19, la passion pour le café, par exemple, a fait un bond en Chine où désormais les Chinois ont ravi à leur voisin Coréens le titre de rois du café.

On parle dans cette annonce de produits finis. Yoweri Museveni, le président ougandais, ne s’y est donc pas trompé. En rencontrant une délégation de législateur chinois le mois dernier, il avait demandé à ce que la Chine ouvre davantage son marché au café transformé et pas seulement aux matières premières.

« Incarner l’esprit d’amitié »

Au sommet des Brics à Johannesburg en août dernier, le président chinois Xi Jinping avait aussi promis d’aider les pays africains à créer des industries pour transformer ces produits. Ce zéro droits de douanes concerne d’ailleurs aussi des produits autres qu’alimentaires comme le sisal, le caoutchouc. Au total, 21 pays africains en ont bénéficié ces deux dernières années.

Selon le communiqué de l’agence Chine Nouvelle, cette politique d’exemption tarifaire vise à « incarner l’esprit d’amitié et de coopération sino-africaine et à faciliter la création d’une communauté sino-africaine de haute qualité et de destin commun » et devrait, à terme, être étendue à « tous les pays africains les moins avancés avec lesquels la Chine a établi des relations diplomatiques ». Selon les douanes chinoises, les échanges commerciaux entre la Chine et le continent sur les dix premiers mois de 2023 approchaient les 218 milliards d’euros, dont près de 85 milliards d’euros d’importations de produits africains.

 

Avec RFI

A propos guiquo-admin

Check Also

Portrait: Fatou Diop raconte l’Afrique à travers ses peluches en wax

Promouvoir la culture africaine à travers des doudous en wax, tel est l’objectif de Fatou …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *