Accueil / Société / SLECG : exclut par ses pairs, camarade Aboubacar Soumah accuse le gouvernement

SLECG : exclut par ses pairs, camarade Aboubacar Soumah accuse le gouvernement

Suite à son exclusion du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG), le 2ème secrétaire général adjoint de ce mouvement syndical Aboubacar Soumah accuse le gouvernement d’avoir donné 100 millions à la CNTG et l’USTG pour déstabiliser le SLECG afin d’empêcher la grève qui est en vue.

 

Il a fait cette révélation dans la matinée de ce jeudi 11 janvier dans l’émission ‘’les GG’’ sur les antennes de la radio Espace FM. Dans son intervention, il a fait savoir que : « c’est le gouvernement qui a donné 100 millions d’aller sensibiliser à l’intérieur du pays pour déstabiliser nos structures à la base, pour empêcher la grève qui est en vue. La CNTG avait tenté, elle a échoué. Comme ils savent qu’ils (USTG) ne seront pas acceptés par les enseignants, ils ont pris cet acte de nous exclure. » Dit-il.

 

De poursuivre, dira t-il : « Je ne suis pas exclu du SLECG, parce qu’ils sont élus dans les mêmes circonstances que moi. Les syndicalistes, c’est la base qui commande, ce n’est pas le bureau exécutif qui commande. Donc cette décision est nulle et de nul effet. C’est la base qui m’a investi. S’il faut cela, c’est la base qui doit m’exclure. Ce n’est pas un secrétaire général qui peut m’exclure…Le SLECG n’appartient pas à un individu, il appartient aux travailleurs. Ce n’est pas une propriété privée de quelqu’un. Ça appartient à l’ensemble des travailleurs. Aujourd’hui, je suis avec cet ensemble. »

 

Pour rappel, l’exclusion d’Aboubacar Soumah du SLECG a été rendu publique suite à une décision signée par des secrétaires généraux du SLECG et de l’USTG.

 

Fode  Bangoura

A propos guiquo-admin

Check Also

Le PNUD accompagne la vulgarisation du Code de bonne conduite des journalistes en Guinée

Le PNUD appuie la vulgarisation du Code de bonne conduite des médias, guide de référence …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.