Accueil / Société / Incendie : des machines valeurs 200 millions de francs guinéens partis en fumée au dépôt de filière bois de Kindia

Incendie : des machines valeurs 200 millions de francs guinéens partis en fumée au dépôt de filière bois de Kindia

Un grave incendie d’origine inconnue est survenu la nuit du mardi à mercredi 10 janvier 2018 aux environs de 23 heures dans le dépotoir de filière bois de Kindia précisément au quartier Gare dans la commune urbaine causant plusieurs dégâts matériels importants, rapporte notre correspondant. 

D’après le constat, cet incendie a calciné plusieurs ateliers de menuiserie, plusieurs machines de scieries, et des milliers de madriers sont partis en fumée.

Informées de la situation, les autorités préfectorales de Kindia se sont très tôt rendues sur les lieux pour constater le fait.

Selon le préfet de Kindia, N’Fansoumane Touré, c’est un grand drame et l’ampleur des dégâts est incommensurable « nous savons comment nos frères de la filière bois se déploient sur le terrain dans notre préfecture pour satisfaire les besoins de toute la population. Mais si un tel drame arrive, on ne peut que se remettre à Dieu ».

 

« Administrativement, nous allons engager une procédure pour que tous les chefs de service, à commencer par la direction des eaux et forêts, la direction de l’environnement, l’office guinéen de bois, pour qu’un rapport circonstanciel soit fait, afin de voir comment prendre des dispositions pour un éventuel cas » dit le préfet de Kindia.

Pour les victimes, cet incendie est un grand regret et ils ne savent pas à quel sens se vouer.
De son côté, le président régional filière bois de Kindia, Aboubacar Sylla, a fait savoir qu’il y a des pauvres parents qui ont perdu leurs biens dans cet incendie.

« Il y avait quatre machines qui travaillaient régulièrement, dont trois industrielles qu’on peut acheter à 90 millions, une machine de fabrication locale qui coute 12 millions et un groupe de 50 KVA qu’on peut acheter à peu près environs à 50 millions de nos francs et plein de choses sont partis en fumée. » Explique Aboubacar Sylla.

Pour finir, il lance un appel à l’État leurs aidés à retrouver les coupables mais aussi pour des mesures sociales vis-à-vis des victimes.

 

 

Mohamed Homo

A propos guiquo-admin

Check Also

Guinée/Justice : plusieurs ONG portent plainte contre le ministre Mouctar Diallo pour abus de langage

Plusieurs ONG représentées par leur avocat ont porté plainte contre le ministre de la jeunesse …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.