Accueil / Actualité / Urgent : la ville de Conakry en ébullition ce lundi matin

Urgent : la ville de Conakry en ébullition ce lundi matin

La ville de Conakry est en ébullition ce lundi 12 mars 2018, où les femmes et jeunes règnent en maitres des lieux pour exiger la réouverture des classes, a-t-on constaté.

Selon nos constats sur le terrain, les femmes et jeunes de Yimbaya Marché dans commune de Matoto ont barricadé les deux voies de l’autoroute Fidel Castro ce lundi matin pour réclamer le retour des enfants à l’école, avec le slogan (Alpha Zéro).

Pour ces parents d’élèves en colère, le chef de l’État, Pr Alpha Condé leur ont fait honnir, parce qu’il a été incapable de résoudre ce problème qui paralyse tout secteur éducatif du pays et qui va jouer sur l’avenir des enfants dans le pays.

« Nous sommes fatigués de voir nos enfants à la maison, c’est pourquoi nous avons décidé de sortir dans la rue pour demander aux autorités la réouverture des classes ». Explique-t-elle Kadiatou Camara

Par ailleurs, dans la commune de Kaloum, le même phénomène est observé dans tous les quartiers de la ville, où les citoyens brûlent des pneus au niveau de chaque carrefour en plein cœur du centre-ville avec le même mot d’ordre, la réouverture des classes.

Au moment où mettons en ligne cette dépêche, la route qui mène vers le palais Sékhoutoureyah est bloqué par les bérets rouges  et même les piétons n’ont pas droit de passer.

 

 

 

Guineequotidien

A propos guiquo-admin

Check Also

Opinion : refusons l’inertie face à une classe politique qui manque de vision (Par Ousmane Keita)

La classe politique, partisane et artisane d’une série de consensus au détriment de la loi. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.