Accueil / Société / Guinée/ la réglementation de la construction des mosquées et les foyers coraniques en débat à Conakry

Guinée/ la réglementation de la construction des mosquées et les foyers coraniques en débat à Conakry

Un atelier sur les réglementions de la construction des mosquées et les foyers coraniques a ouvert ces travaux mardi, 12 février 2019 à Conakry sous la présidence du Secrétaire Général des Affaires Religieuses, EL hadj Aly Djamal Bangoura.

Organisé par le Secrétariat Général des Affaires Religieuses en collaboration avec le Système des Nations Unies a pour objectif de Constituer une cartographie des lieux de cultes en République de la Guinée, identifier des foyers coraniques afin d’aboutir à la réglementation de ces différents lieux de cultes.

Durant trois jours les participants venus de plusieurs mosquées du pays et les acteurs de la société civique guinéenne vont débattre plusieurs thématiques liées au sujet qui sera animé par Dr Bakary   SAMBE.

Force est de reconnaitre que la République de Guinée est un pays laïc ou le respect de toutes les croyances est solennellement proclamé dans la Constitution et les édifices religieux sont des composantes les plus symboliques de la liberté de culte. Cependant, il existe aujourd’hui des textes réglementaires qui ne répondent pas aux aspirations de la nouvelle Constitution guinéenne en vigueur, concernant la réglementation et le fonctionnement des lieux de culte.

Dans son allocution, le Directeur Général de Fond de la Zakat et de Waqf en Guinée, Docteur Mohamed Lamine Diallo a précisé que « la réglementation pour la construction de ces lieux de cultes et des foyers coraniques est un passage obligé pour qu’on ait une formation qualifiante, professionnalisant pour les différents élèves qui seront issus de certains établissements»

Pour sa part le formateur de cet atelier, Dr Bakary   SAMBE a dit que cette initiative du gouvernement se situe dans le cadre de la réglementation et la promotion de la paix en Guinée est salutaire.

« La Guinée a une richesse traditionnelle, riche en culture une histoire des savants musulmans ont vécu ici depuis des siècles pour que l’islam soit facteur de cohésion sociale, de restructuration

Poursuivant Dr. SAMBE a ajouté qu’au cours de cette rencontre plusieurs thématiques liées à cet atelier seront abordées.

« Nous allons dans un premier temps essayer de voir la situation dans la sous-région, aussi voir d’expérience des pays qu’ont eu à aboutir à une réglementation du secteur et pour que les chefs religieux s’activent à cette tâche. »

Dans son discours d’ouverture, le Secrétaire Général des Affaires Religieuses, ELhadj Aly Djamal Bangoura a rappelé que le rôle de l’Etat est de faire des efforts constants dans la consolidation de système éducatif en Guinée.

Le projet de prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent porté par trois agences du Système des Nations Unies (UNFPA-OIM-UNESCO) est mise en œuvre dans 13 préfectures de la Guinée en plus de la zone spéciale de Conakry.

«Il vise notamment à réduire les risques de radicalisation et d’extrémisme violents tout en renforçant les capacités de l’Etat en partenariat avec les communautés afin d’encadrer et réglementer les écoles Franco-arabes, les foyers coraniques et les lieux de cultes musulmans en Guinée et ailleurs. » a-t-il ajouté.

 

Ibrahima Sory Camara

A propos guiquo-admin

Check Also

Guinée: un sit-un des enseignants contractuels dispersé par la police à Conakry

Ils ont organisé un sit-in devant le ministère de l’éducation nationale pour se faire entendre. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *