Accueil / Uncategorized / CONAKRY/FESTIVAL GASTRONOMIQUE: TROIS JOURS POUR DÉCOUVRIR DE METS AFRICAINS EN UN LIEU

CONAKRY/FESTIVAL GASTRONOMIQUE: TROIS JOURS POUR DÉCOUVRIR DE METS AFRICAINS EN UN LIEU

Rise Up Event et Borimaince Prod en sont les initiateurs. Pour cette Première édition du Festival gastronomique africain (Festagac), de dizaine de préparations culinaires de dix pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre seront à la portée du grand public à l’espace de plaisance de Belvédère situé dans la commune de Dixinn.
Une conférence de presse a ouvert à cet effet, les activités dudit festival de la gastronomie, ce vendredi 31 mai 2024.
Dans son intervention de circonstance, le directeur général de Rise Up Event, Mohamed Baye Bah de saluer la participation des partenaires de sponsors pour la réussite dudit évènement: Nouvelle Brasserie de Guinée, Fab Gaz, Nsia assurances, Sobragui, GBFood.

« Enfin, je m’adresse à vous, chers festivaliers. Vous êtes le coeur et l’âme de cet évènement. Votre passion pour la gastronomie africaine et votre désir de découvrir de nouvelles saveurs et de nouvelles cultures sont ce qui rend ce festival si spécial. Nous avons préparé un programme riche en découvertes culinaires, en spectacles culturels et en rencontres enrichissantes pour vous offrir une expérience inoubliable », a déclaré le DG de Rise up event.

Poursuivant, il a fait remarquer que le festival est bien plus qu’un simple évènement culinaire. Pour lui, il est le fruit d’une passion partagée pour la cuisine, mais aussi pour la culture, l’histoire et les traditions qui façonnent chaque plat, chaque recette, chaque ingrédient.
« En explorant les différentes régions d’Afrique à travers leur cuisine, nous ouvrons nos papilles à un monde de sensations nouvelles, de rencontres inoubliables et de découvertes enrichissantes. Chaque plat raconte une histoire, chaque recette porte en elle des siècles de traditions et de savoir-faire transmis de générations en générations », a-t-il ajouté.
« Aujourd’hui, nous sommes réunis pour célébrer cette richesse culinaire, pour honorer les chefs talentueux qui portent haut les couleurs de l’Afrique à travers leurs créations audacieuses et inspirantes. Nous sommes réunis pour partager des moments de convivialité, d’échange et de partage autour d’une table où chacun est le bienvenu, où les frontières s’effacent et où la diversité est célébrée. »
Selon le promoteur culturel, l’Afrique est un continent aux mille saveurs, aux multiples traditions culinaires, et nous avons le privilège de réunir sous un même toit des représentants de 10 pays d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique Centrale. « Ainsi seront présents à cette première édition, la Guinée à travers ces quatre régions naturelles, le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Togo, le Bénin, le Cameroun, le Tchad, le Niger, le Congo Brazzaville et le Gabon. Ensemble, nous allons parcourir un véritable voyage gustatif à travers ces contrées aux influences diverses mais unies par une passion commune pour la cuisine », a souligné Mohamed Baye Bah.
Puis de préciser ceci: « Ce festival n’est pas seulement l’occasion de savourer des mets délicieux, mais aussi de découvrir les histoires, les traditions et savoir-faire qui se cachent derrière chaque plat. C’est une célébration de la diversité culturelle de notre continent, une célébration de notre identité commune qui s’exprime à travers la nourriture. »
À l’en croire, au cours de ces trois jours les festivaliers auront l’opportunité de déguster des plats emblématiques, des spécialités régionales, des recettes transmises de génération en génération. Egalement, ils assisteront à la démonstration des plats.
Avant de conclure qu’au-delà de l’aspect festif, que ledit festival est aussi l’occasion de promouvoir le tourisme culinaire en Guinée et dans toute la région.
À la suite du DG Rise Up Event, les différents partenaires de l’évènement ont également pris la parole pour expliquer pourquoi ont-ils accompagné les organisateurs du festival de la gastronomie africaine de Conakry.
De son côté, le Représentant de l’Agence guinéenne de spectacle, au nom du ministère de la Culture, du tourisme et de l’artisanat de fermer la page des interventions.
Jean-Claude Tamoné

A propos guiquo-admin

Check Also

« Le G5 a besoin du Mali et le Mali a besoin du G5 »

Le politologue Ahmedou Ould Abdallah, président du centre de recherche 4S à Nouakchott, explique pourquoi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *