Accueil / Société / Santé : la campagne nationale de vaccination contre la rage lancée à Conakry

Santé : la campagne nationale de vaccination contre la rage lancée à Conakry

Le  ministre de l’élevage, Patrick Milimono a procédé lundi 26 août 2019 au lancement de  la campagne nationale de vaccination contre la rage, basée sur les risque’’ dans la commune de Matoto en présence des élus locaux.

 

À l’occasion, le premier responsable de cette commune, Mamadouba Tos Camara a demandé
aux  chefs de quartiers de s’impliquer d’avantage pour la bonne nréussite de cette vaccination.

« Le choix de notre commune Matoto,  traduit à suffisance l’attention que le gouvernement
guinéen accorde à la préservation de la santé des laborieuses populations de Matoto. On ne peut pas entretenir cette santé si nos animaux domestiques ne sont pas débarrassés de certaines maladies à haut risque et transmissibles à l’homme. C’est donc pour moi
l’occasion solennelle d’inviter les citoyennes et citoyens de la commune à se mettre à la disposition des agents vaccinateurs pour faciliter cette opération de santé publique(…)Les autorités communales et l’ensemble des élus locaux se mettent entièrement à la disposition
des opérateurs pour le succès de cette campagne de vaccination à Matoto » dit-il.

 

Pour le ministre de l’élevage, Patrick Milimono, cette campagne va concerner quatre localités dont  la commune de Matoto, N’Nzérékoré, Faranah et Boké.

 

« Pourquoi ces quatre (4) localités ? Parce que ce sont des localités qui sont les plus infestées. Donc, il y a des cas de morsures avec un taux  positif de 16 cas sur 22 transmis au laboratoire. Ces chiens étaient affectés de rage et donc, les personnes qui étaient mordues, étaient automatiquement affectées de rage. Et, il fallait prendre les précautions en les donnant des soins appropriés. Il faudrait que je vous dise qu’il y aura une autre campagne de vaccination dans deux mois. Cela va couvrir plus de localités que ce que nous lançons aujourd’hui. Cette vaccination est essentiellement sur le budget national et elle est gratuite ».

 

« En matière de l’élevage, il y a des dispositions qui indiquent les conditions dans lesquelles on peut élever les animaux de compagnie. Les chiens, les chats parce que même les chats  peuvent  être atteints de la rage. Quand tu n’as pas les moyens d’élever les  animaux, tu n’as pas le droit d’élever.  Si vous le fait, vous entrainez les textes de la République. Et, en principe, vous êtes traduisible devant les tribunaux. Il faut qu’on sensibilise les citoyens pour ne pas élever les animaux de compagnie quand on n’a pas les moyens. Avoir les moyens, c’est d’abord avoir le temps.  Le temps veut dire  que vous vous consacrez au soin, à l’entretien et autres choses. Il faut le vacciner et avoir le temps de l’amener chez le vétérinaire », Conclut-il.

 

 

Ibra Camara

A propos guiquo-admin

Check Also

Média : après plusieurs mois de tractations, Alpha Abdoulaye Diallo du journal le populaire prend la tête de l’AGEPI

Le congrès électif du bureau exécutif de l’Association Guinéenne des Editeurs de la Presse Indépendante (AGEPI) s’est tenu à nouveau …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.