Accueil / Société / ANIES biométrise son système de gestion

ANIES biométrise son système de gestion

L’Agence nationale d’inclusion économique et sociale(ANIES) qui remplace désormais les filets sociaux productifs, à peine installée passe à la vitesse supérieure pour informatiser son système de gestion.

Elle a signée Jeudi, 3 Octobre un contrat d’enrôlement biométrique des futurs bénéficiaires de la politique nationale d’inclusion économique et sociale avec IDEMIA, leader mondial de l’identité civile. Cette opération définie sur 15 mois (Octobre 2019-Décembre 2020) vise à enrôler 40% des guinéens les plus pauvres soit  6 millions de personnes.

La signature de ce contrat a mobilisé au ministère de l’Economie et des finances, le ministre de tutelle, les membres de l’ANIES et IDEMIA.

Aucours de la cérémonie, Mme Sanaba Kaba Directrice générale de l’ANIES a annoncé le démarrage des travaux de cet enrôlement biométrique dès ce mois d’octobre par la collecte des données biométriques, et à partir des mois de novembre et décembre l’enrôlement va commencer par  400 milles personnes sinon tout le projet couvre  6 millions de guinéens sur toute l’étendue du territoire national sur la base du critère de la pauvreté définie par l’Institut national de la statistique a-t-elle précisé.

Le partenaire IDEMIA, selon son directeur de la région Afrique Antoine GRENIER fournira dans ce contrat le système biométrique, l’infrastructure et la délivrance d’un million de cartes aux bénéficiaires. « C’est un projet très significatif pour nous en Guinée. Nous garantissons la fourniture d’un système opérationnel complet et les opérations d’enrôlement jusqu’à la constitution de la base de données incluant les données biographiques et biométriques avec reconnaissance faciale des futurs bénéficiaires de l’ANIES» a annoncé M. Grenier.

Dans le contrat, IDEMIA enrôlera une personne à 2,6 USD ce qui est différent de l’estimation de la banque mondiale entre 4 et 11 USD le coût unitaire. Le contrat garanti aussi d’interopérabilité et de réversibilité c’est-à-dire même si demain l’Etat guinéen décide de rompre avec IDEMIA, il prendra à sa charge toutes les garanties nécessaires en dégageant des ingénieurs et protéger l’Institution de toute dépendance technologique.

A la fin de la cérémonie de signature dudit contrat, les deux parties (ANIES et IDEMIA) ont été reçues par le premier ministre, chef du gouvernement. Le contrat et le partenaire IDEMIA ont été présentés à Dr Ibrahima Kassory Fofana.

ANIES, une innovation purement guinéenne a désormais la charge de la redistribution équitable des ressources du pays pour réduire à moyen terme la pauvreté, en particulier dans les zones rurales.

 

Oumar Sylla

A propos guiquo-admin

Check Also

Guinée/COVID-19: 122 nouveaux cas de guérison au compte de la journée du mercredi, 27 mai dernier

La Guinée a enregistré 88 nouveaux cas positifs au COVID-19 après des tests effectués mardi, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.