Accueil / Société / Société: mise en place d’un bureau de 13 membres du réseau des femmes élues de Guinée

Société: mise en place d’un bureau de 13 membres du réseau des femmes élues de Guinée

C’est lors d’une Assemblée générale, organisé ce vendredi 04 décembre à Conakry, par le programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), que la ministre des droits et de l’autonomisation des  femmes a procédé au lancement des travaux de finalisation de la mise en place  du réseau des femmes élues de Guinée (REFELA).

 

Cette rencontre s’est tenue en présence des partenaires techniques et financiers avec le slogan  »tous ensemble pour l’autonomisation politique des femmes ».

 

Dans son discours de circonstance, M. Luc Joël Grégoire représentant résident du PNUD en Guinée, indique que ceci : « Cette initiative que vous avez eu de vous organiser, en unissant vos efforts pour agir ensemble Unies dans l’action, La promotion au niveau local, du leadership féminin et de la participation citoyenne à la gestion du développement est fondamentale pour favoriser et  accélérer les grands chantiers de réforme que le Gouvernement a entamé de manière déterminée. La promotion des droits des femmes et leur autonomisation est un élément essentiel de la démocratie, de la cohésion sociale et de la paix ainsi qu’une condition majeure pour l’émergence et le développement durable », a indiqué M. Luc Joël.

 

Pour sa part, la ministre des droits et de l’autonomisation des  femmes, Hawa Beavogui, affirme que , « depuis Le 26 Juillet dernier, nous étions a Kindia et aujourd’hui, nous voilà réunis à nouveau pour la finalisation du processus qui a abouti à la mise en place de cette importante plateforme qui s’inscrit dans la dynamique amorcée par le chef de l’Etat en termes de promotion et de protection des droits des femmes/filles de Guinée. Nous estimons que la mise en place du Réseau des femmes élues locales est de consolider les acquis dans le cadre de l’émancipation de la femme guinéenne. La particularité de ce programme consiste à renforcer les capacités des femmes au niveau de nos communes et collectivités », a conclu la ministre.

 

A noter que, cette assemblée générale a finalement pris fin par la mise en place d’un bureau qui est composé de 13 personnes dont Mme Aminata Oularé de la commune urbaine de Kindia élue comme présidente du réseau et Mme Issa Böbö Diallo de Ratoma 1ere  vice-présidente.

 

Sana Sylla.

A propos guiquo-admin

Check Also

Boké: le corps sans vie d’un officier de la marine nationale retrouvé auprès des rails à Kamsar

Le corps sans vie d’un officier de la Marine nationale a été retrouvé ce vendredi …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *