Accueil / International / Trafic aérien: Swissport s’associe à l’IATA pour l’essor de l’aviation en Afrique
ARCHIVE - 2,1 pour cent seulement des activités de transport aérien, fret et passagers réunis, passent par l'Afrique. Photo: Bodo Marks/dpa

Trafic aérien: Swissport s’associe à l’IATA pour l’essor de l’aviation en Afrique

Avec 18 pour cent de la population mondiale, l’Afrique représente seulement 2,1 pour cent des activités de transport aérien, fret et passagers réunis.

 

La société Swissport, spécialisée en services aéroportuaires au sol, a rejoint l’initiative Focus Africa de l’Association du transport aérien international (IATA) visant à relever les défis critiques qui entravent les progrès de l’aviation en Afrique. En tant que partenaire de l’initiative Focus Africa, Swissport entend jouer un rôle dans l’amélioration de la connectivité, de la sécurité et de la durabilité de l’aviation africaine. La société « s’engage à créer un impact positif » dans l’écosystème de l’aviation africaine.

 

« En collaboration avec l’IATA, nous souhaitons soutenir les passagers et les clients du fret et, en fin de compte, promouvoir le développement économique du continent », a déclaré le chef de l’Europe continentale et de la région Moyen-Orient Afrique de Swissport, Dirk Goovaerts. Swissport qui indique reconnaître l’immense potentiel de l’industrie de l’aviation en Afrique, relève que le secteur « est confronté à des défis importants tels que des infrastructures limitées, des coûts opérationnels élevés, des questions réglementaires et le besoin urgent de pratiques durables ».

 

L’initiative Focus Africa a été lancée par l’IATA en avril 2023 pour renforcer la contribution de l’aviation au développement économique et social de l’Afrique ainsi que pour améliorer la connectivité, la sécurité et la fiabilité pour les passagers et les expéditeurs. Cette initiative amenera les parties prenantes des secteurs privé et public à harmoniser leurs démarches visant à favoriser des progrès mesurables dans six domaines, à savoir la sécurité, l’infrastructure, la connectivité, la finance et la distribution, la durabilité et les compétences.

 

L’Afrique représente 18 pour cent de la population mondiale, mais seulement 2,1 pour cent des activités de transport aérien, fret et passagers réunis. Focus Africa « vise à combler cet écart », afin que l’Afrique profite de la connectivité, des emplois et de la croissance associés à l’aviation.

 

Avec dpa-news

 

A propos guiquo-admin

Check Also

À Paris, le Forum mondial vaccinal veut bâtir un «marché africain du vaccin»

Plus d’un milliard de dollars ont été annoncés ce jeudi 20 juin au Forum mondial …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *