Accueil / International / Un fils d’ex-président de la Guinée-Bissau condamné pour trafic de drogue

Un fils d’ex-président de la Guinée-Bissau condamné pour trafic de drogue

Malam Bacai Sanha Jr, fils d’un ancien président de Guinée-Bissau, a été condamné à plus de six ans de prison aux Etats-Unis pour son implication dans un trafic international d’héroïne, a annoncé mardi le ministère américain de la Justice dans un communiqué.

« Malam Bacai Sanha Jr. n’était pas un trafiquant de drogue international ordinaire« , a déclaré Douglas Williams, agent spécial responsable du bureau local du FBI à Houston (Texas). « Il est le fils de l’ancien président de la Guinée-Bissau et trafiquait de la drogue pour une raison bien précise: financer un coup d’Etat« .

Selon la justice américaine, cet homme de 52 ans organisait un trafic d’héroïne et son importation d’Europe vers les Etats-Unis afin de financer un coup d’Etat en Guinée-Bissau visant à l’installer à la présidence de ce petit pays d’Afrique occidentale.

Il a été arrêté avec un associé à son arrivée à Dar es Salaam, la capitale économique de la Tanzanie, en juillet 2022, et tous deux ont été extradés aux Etats-Unis peu après. En septembre 2023, Malam Bacai Sanha Jr. a plaidé coupable « d’association de malfaiteurs en vue de distribuer une substance réglementée à des fins d’importation illégale« , selon le communiqué de mardi, qui précise la condamnation à 80 mois de prison.

Son père, Malam Bacai Sanha, a d’abord été installé par une junte comme dirigeant intérimaire en 1999 avant de perdre les élections l’année suivante. Il a remporté la présidence lors d’un scrutin en 2009, mais est décédé en cours de mandat en janvier 2012, alors qu’il se faisait soigner à Paris.

Son fils, connu sous le nom de « Bacaizinho » en Guinée-Bissau, a occupé plusieurs fonctions au sein du gouvernement, notamment en tant que conseiller économique de son père.

La Guinée-Bissau, pays lusophone de deux millions d’habitants, l’un des plus pauvres au monde et considéré comme l’un des plus gangrénés par la corruption, va depuis son indépendance vis-à-vis du Portugal en 1974 de putschs en coups de force armés ou politiques.

 

Avec AFP

A propos guiquo-admin

Check Also

Sénégal: le président Faye nomme un gouvernement de “rupture”

Le nouveau président sénégalais Bassirou Diomaye Faye a nommé vendredi un gouvernement « de rupture » largement …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *