Accueil / Politique / Opinion : Alpha Condé, La bonne Gouvernance ne se décrète pas ! (Ousmane Keita)

Opinion : Alpha Condé, La bonne Gouvernance ne se décrète pas ! (Ousmane Keita)

La Gouvernance actuelle, nettement faible par son manque de rigueur et de vigueur.

Alpha Condé, n’a toujours pas atteint le plafond de ses engagements. De ses promesses électorales liées aux tablettes, en passant par l’eau et l’électricité pour tous, sans oublié son discours contre les corrompus etc…

Le Président est dans l’incapacité d’orienter sa Gouvernance sur la bonne direction. Il est à la fois, chef de l’État, Super-ministre, l’omnipotent commandant en chef des forces armées, Deputé, Juge, Gouverneur, Préfet, sous-préfet, chef de district, de secteur et planton etc…

La Guinée sur cet élan, devient très malade car, la décentralisation et déconcentration ne sont pas dans les préoccupations.

Pendant que le peuple a faim et soif, nos gouvernants vivent dans le luxe. Le niveau de vie dans le pays est largement loin de l’émergence. 2040 n’est que illusoire, tandis-que les autres pays voisins sont tout près de leur date butoir de 2020.

Le manque d’infrastructures de bases et de qualités est un exemple illustratif. Et au même moment, les Hommes Politiques s’accordent dans leurs désaccords. Du trou ha-ha politique sans issue possible. De l’égoïsme de nos élites accompagné par ignorance des militants limités.

Dans un sens apatride, chacun défend son camp à l’aveuglette. Aveuglément aveuglés par leurs liens d’affinités ou à cause de leurs intérêts éphémères. Juste quelques billets volés peuvent les poussés à changer d’avis. Et de suivre irrationnellement un politique ou autres.

Le pays socialement divisé, est aussi enfoncer dans une boue économique par la classe politique, largement composée par des démagogues et irresponsables.

La prochaine hausse du prix du carburant va très naturellement mettre le pays à terre. Ceux qui devraient trouver des solutions alternatives et favorables aux préoccupations populaires. Ceux-ci appuient plutôt sur un bouton insensé et impopulaire.

Il est à rappeler que le pays a connu des grèves liées aux crises économiques, et celle du 22 Janvier 2007 en est une référence. Le Vieux Général Président a été obligé de céder aux différents points de revendications des syndicalistes.

Sans oublié la récente grève du SLECG pour la satisfaction totale des Enseignants. Le pays n’a pas besoin d’une série de décret pour connaître la bonne gouvernance. Car elle est un processus de tous les jours dans la vigueur et rigueur.

 

 

Ousmane Keita

Activites et Analyste Politique

A propos guiquo-admin

Check Also

Visite du Président djiboutien à Conakry : D’importants accords signés pour la dynamique d’une coopération bilatérale

Conakry, 18 octobre 2019 – Le Président de la République de Djibouti, Ismaïl Omar Guelleh, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.