Accueil / Economie / Première rencontre du cadre de concertation entre les acteurs de la finance inclusive

Première rencontre du cadre de concertation entre les acteurs de la finance inclusive

La Première rencontre du cadre de concertation entre les acteurs de la finance inclusive en vue du partage des risques et le développement des produits innovants à travers des partenariats stratégiques s’est tenue ce Mercredi 16 Mai 2018 sous la présidence du Directeur Pays du PNUD en Guinée, Mr Lionel Laurens et de l’Administrateur Général de Afriland First Bank, Mr Guy Laurent FONDJO.

 

La journée de concertation qui a réunis plusieurs responsales des Banques et des institutions de microfinances a été marquée par plusieurs présentations notamment :  la Présentation des résultats de l’étude et du cadre de concertation et de son comité de pilotage, l’expérience du partenariat entre Afriland First Bank et les Institutions de microfinances, IMF (MUFA et MC2), l’expérience de financement des PME par COFINA : procédures, conditions, leçons apprises et défis, la nouvelle règlementation : contenu, innovations, opportunités, la Présentation de l’approche Wakili ainsi l’expérience de financement : procédures, conditions, défis,  expérience intégration des jeunes dans le personnel.

 

L’Objectif général de la rencontre de concertation est de permettre aux acteurs de travailler de façon concertée en vue d’améliorer l’accès au financement et de diversifier l’offre aux cibles vulnérables notamment.

 

Les différentes interventions des participants ont essentiellement porté sur la connaissance mutuelle des acteurs, les expériences existantes en matière de partage de risques, sur les produits innovants développés en Guinée et ailleurs, l’appui du PNUD, un accompagnement qui se situe au niveau aussi bien technique que financier, tel que souligné par le Directeur Pays adjoint aux Programme, Mr Eloi Kouadio IV,  la mobiliser d’autres Partenaires techniques et financiers PTF, l’accès au crédit par les jeunes et les femmes, les taux d’intérêts, le financement de l’agriculture, les Fonds de garantie, d’Investissement, Organismes de refinancement ainsi que la capitalisation et le partage des acquis.

 

Plusieurs questions ont été soulevées notamment le déficit de communication vers les jeunes, les femmes et le public sur le fonctionnement et les taux d’intérêt des institutions de micro finances afin de faciliter leur accès au crédit, l’implication des autorités judiciaires au cadre de concertation ainsi que les opérateurs pour venir présenter leurs produits.

 

Le Directeur Pays, Mr Lionel Laurens a indiqué dans une interview accordée à la presse, que les appuis ont déjà commencé et que le PNUD, en finançant cette étude diagnostic sur la finance inclusive en Guinée, réaffirme encore une fois sa détermination à accompagner les couches vulnérables de la Guinée, notamment les jeunes, les femmes et les personnes vivant avec un handicap  pour leur autonomisation et leur épanouissement socio-économique

 

PNUD-Guinée

A propos guiquo-admin

Check Also

Huit centres de jeunes filles bénéficient des équipements et matériels de la part du Royaume de Belgique.

L’humanité célébrera ce jeudi, 11 octobre, la journée internationale des jeunes filles. A cette occasion, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *