Accueil / Société / Guinée: Cacophonie au sommet de l’église catholique de Mamou.

Guinée: Cacophonie au sommet de l’église catholique de Mamou.

Les fidèles chrétiens de la Paroisse de Mamou ne semblent plus filer le bon coton entre eux, après la nomination de Charles Lamah à la Paroisse de cette ville carrefour de la République de Guinée.

Cela intervient après la nomination du prêtre Charles Lamah, le 03 août 2018 à la place d’Apollinaire Sarah qui ne semble pas du tout céder sa place à son successeur. Cette incompréhension née il y a trois semaines, trouble l’église catholique de Mamou empêchant ainsi les fidèles chrétiens d’accomplir leurs devoirs religieux.

Selon les informations recueillies,  le prêtre responsable cette crise a été arrêté et mis à la disposition de la justice.

Dans son intervention, le procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Mamou, Elhadj Sidiki Camara a indiqué, que pour l’année pastorale 2018-2019, l’Archevêché de Conakry a pris à la date du 03 août 2018 la décision de nommer les prêtres dans les paroisses du pays.

Et selon lui, cette décision qui a été consignée par  l’Archevêque de Conakry, Monseigneur Vincent Coulibaly, et le notaire diocésain, Père Francis Roger Oularé, a nommé M. Charles Lamah à la place de M. Apollinaire Sarah à la paroisse de Mamou.

Le 05 octobre dernier, dit-il, une mission de l’église catholique arrivait de Conakry pour faire la passation entre les curés entrant et sortant. A la plus grande surprise, s’étonne-t-il, après cette passation, le prêtre Apollinaire refusait catégoriquement de quitter la paroisse de Mamou.

C’est pourquoi explique-t-il, le conseil diocésain du laïcat de l’archidiocèse de Conakry constituait un huissier de justice. Cet huissier, dit-il, est arrivé à Mamou le jeudi, 18 octobre 2018, pour signifier une sommation interpellatrice de libérer les lieux et de restituer tous les effets de l’église, chose que le prêtre sortant n’a pas accepté.

Cette sommation, dit-il, a été précédée par un procès-verbal de constat de rébellion qui nous a été adressé. Et le jeudi, 18 octobre, dit-il, nous avons saisi la direction régionale de la police de Mamou pour enquête.

« Le lundi 22 octobre, un procès-verbal a été dressé et transmis à notre Parquet et le même jour, nous avons saisi le juge d’instruction pour ‘’rébellion’’. Le prêtre Apollinaire Sarah a été inculpé et placé sous mandat de dépôt, suite à une concertation de notre Parquet et nous avons requis sur la base de l’article 242 alinéa 2 du code de procédure pénale sa mise en liberté d’office », précise le procureur, tout en ajoutant que le juge d’instruction a accédé à cette demande et l’interrogatoire de ce prêtre était prévu  ce jeudi 25 octobre 2018 en présence de son avocat.

A noter, qu’en attendant un dénouement heureux à la crise, les fidèles de cette église vont devoir se patienter pour les prières collectives.

Alpha Sylla

A propos guiquo-admin

Check Also

Guinée/Politique générale du gouvernement: vers la création de 40 000 nouveaux emplois

À l’occasion de la présentation de la politique Générale du gouvernement, le premier Ministre chef …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *