Accueil / Actualité / Siaka Barry : « La crise que nous traversons maintenant est une crise née de nos hommes politiques »

Siaka Barry : « La crise que nous traversons maintenant est une crise née de nos hommes politiques »

Le président du Parti Guinée Débout, Siaka Barry  a  accordé un entretien  à notre reporter mercredi 21 novembre 2018 à son domicile à Lambanyi dans la commune de Ratoma, pour parler de la crise socio politique  que  la Guinée traverse ces deniers temps.

 

Pour l’ancien Ministre des Sports de la culture et du Patrimoine Historique, les hommes politiques guinéens sont à la base de cette crise que la Guinée vit en ce moment.

 

« Notre pays traverse une crise aigüe comme l’a connu d’ailleurs durant  ses  dernières années et cela met en mal notre démocratie et surtout  la marche de notre nation vers son développement radieux. La crise que nous traversons maintenant est une crise née de nos hommes politiques surtout leur volonté mal saine de fouler au pied les règles et les lois qui régissent la bonne marche de notre nation. Vous ne devrez pas sans savoir que la plupart des crises qui endeuillent à chaque manifestation de la rue, ces jeunes innocents qui sont toujours victimes de ses crises qui sont entretenus par des dérives de nos hommes politiques à toutes tendances confondues ». 

 

« Donc notre pays  traverse une situation très alambiquée  du fait que  notre unité nationale, notre volonté de vivre en commun est mis en mal par  ceux qui sont sensés réorienter notre développement. C’est eux qui bloquent le décollage de ce pays dans tous les secteurs. Donc, le constat que je garde sur nos hommes politiques, c’est un constat d’amertume et de désolation » a-t-il souligné.

 

S’exprimant sur l’installation des postes armés (PA) sur l’axe Hamdallaye Sonfonia, Siaka Barry soutient l’idée, mais demande à l’Etat d’agir conformément à la loi.

« La décision que le gouvernement vient de prendre concernant  l’intervention des militaires dans le maintien d’ordre,  je dirais que c’est légitime. Le gouvernement  peut passer par tout ce qu’il est de son pouvoir pour maintenir l’ordre dans la cité. Je trouve que la mise en place  de cette patrouille mixte n’est pas tellement contraire à la loi. S’il respecte les normes  parce que nous savons dans ses situations là où ça commence, mais nous ne connaissons pas là où ça se termine. Ce que je regrette dans l’installation des postés armés, c’est seulement une seule zone qui est concernée par cette mesure du gouvernement » a-t-il indiqué.

 

Parlant de la position du parti Guinée Débout sur l’échiquier politique guinéen, le président a déclaré que son parti n’est ni de l’opposition républicaine ni de la mouvance.

« Mon parti Guinée Debout va être un parti qui sera au centre mais basé sur l’unité nationale je n’appartiendrai ni à l’opposition républicaine ni à la Mouvance » a-t-il précisé.

 

 

Ibrahima Limbita Camara

A propos guiquo-admin

Check Also

Guinée : Crise synchronisée, le radicalisme prend le dessus sur le rationalisme (Par Ousmane Keita)

L’impasse politico-economique et sociale en Guinée : Les mêmes causes produisent les mêmes effets, alors, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *