Accueil / Economie / Guinée : les travaux de la 34ème réunion du Collège des superviseurs de ZMAO démarrent à Conakry

Guinée : les travaux de la 34ème réunion du Collège des superviseurs de ZMAO démarrent à Conakry

les travaux de la 34ème  réunion des experts des pays venant des pays sous régionaux ont démarré vendredi 16 août 2019 à Conakry sous la présidence du premier vice-gouverneur de la de la Banque Centrale de la République de Guinée.
Cette rencontre s’inscrit dans le cadre d’échanger sur toutes les grandes questions d’actualité qui intéressent la stabilité financière de la sous-région.

Selon El hadj Kémo Condé, Superviseur financier, la 34ème de Conakry qui se tient en marge des réunions statutaires de l’AMAO, de la ZMAO et du WAIFEM permettra d’avoir des discussions fructueuses et constructives en vue d’apporter des solutions adaptées aux problématiques soulevées.

« Il est aussi pour ces différents pays, un instrument au service de l’objectif d’intégration sous régionale tant voulu et prôné par nos autorités respectives. Sa mission est primordiale en vue d’assurer la stabilité financière de notre sous-région. Cette rencontre qui se tient pendant trois jours permettra de passer en revue notamment les questions liées à la supervision transfrontalière, à la relation de correspondant bancaire, aux missions d’inspection conjointes, aux fonds propres sous Bâle 2 et 3, à l’impact des normes IFRS9 et 16, » dit-il El hadj Kémo Condé

De son côté, le premier vice-gouverneur de la banque Centrale de la République de Guinée, Nianka KomataGoumou a indiqué qu’au regard des résultats élogieux auxquels le Collège est parvenu depuis sa création en juillet 2010, les différentes rencontres ont été des occasions qui ont permis de consolider davantage les actions entreprises dans le cadre de la mise en place d’un cadre règlementaire harmonisé au sein de la ZMAO.

« Il s’agit entre autres, l’adoption d’un modèle de loi bancaire, des questions de normes prudentielles internationales (Bâle 2 et 3, IFRS 9 et 16), de coopération entre Superviseurs, de cadre de résolution de crise bancaire. À cet égard, je n’ai aucun doute que vos discussions seront particulièrement éclairantes et permettront de prendre des dispositions pertinentes en tenant compte des activités pratiquées et des ressources disponibles localement mais aussi des perspectives de développement de nos économies, sachant qu’il existe une nécessité impérieuse de disposer de secteur bancaire à même de financer nos économies et d’y développer l’emploi » déclare-t-il Nianka Komata Goumou.

 

Fanta Kamano

A propos guiquo-admin

Check Also

Guinée : tenue de la 9ème et dernière session de formation dans la gestion opérationnelle des projets miniers à l’intention des cadres de l’administration publique

Le comité de Pilotage de formation du Ministère des Mines et de la Géologie a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.