Accueil / Politique / Cellou Dalein Diallo : « Nous sommes au cimetière du 3ème mandat où ce projet doit être enterré ici à la terrasse du stade du 28 Septembre »

Cellou Dalein Diallo : « Nous sommes au cimetière du 3ème mandat où ce projet doit être enterré ici à la terrasse du stade du 28 Septembre »

Le front national contre la nouvelle constitution FNDC en connivence avec les partis politiques de l’opposition, ont manifesté ce jeudi contre le changement de la constitution  qui a drainé une foule indescriptible sur l’autoroute Fidel Castro précisément  du rond-point de la Tannerie en passant par Bambeto jusqu’à l’esplanade du stade du 28 Septembre dans la commune de Dixinn.

Au cours de cette marche de colère, plusieurs leaders des partis politiques de l’opposition étaient présents à savoir : Cellou Dalein Diallo, Dr Ousmane Kaba, Me Abdoul Kabellè Camara, Sydia Touré et  Faya Millimono, mais aussi les représentants des organisations de la  société civile guinéennes.

Dans son discours, le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo a fait savoir que cette marche est une marche funèbre du 3ème mandat. « Nous sommes au cimetière du 3ème mandat où ce projet doit être enterré ici à la terrasse du stade du 28 Septembre. Mais, nous attendons le père du projet du 3ème mandat comme il n’est pas là, on ne peut pas enterrer son fils à son absence. Ce qu’il faut retenir, le projet du 3ème mandat est mort. Le peuple de Guinée vient de livrer un message au professeur Alpha Condé en lui disant solennellement de renoncer à son projet de 3ème mandat ».

« Alpha Condé qui accuse toujours le FNDC de vouloir lui renverser, si on voulait lui renverser aujourd’hui qu’elle armée pouvait nous bloquer de n’est pas allé à Sékoutoureya avec cette marée humaine. Mais, nous prenons en témoin l’opinion nationale et internationale de dire au professeur Alpha Condé d’abandonner son projet de 3ème mandat. Et de libérer tous les membres du FNDC arrêtés à travers le pays.»

De son côté, le président de l’UFR, Sydia Touré demande immédiatement la libération de tous les membres du FNDC que ça soit Aboubacar Sanoh,Koundouno,Aly Badra Koné etc…»

Président de GOHA, Chérif Souleymane a affirmé ceci : «nous voulons une stabilité dans ce pays pour que les opérateurs soient protéger désormais si un opérateur économique est touché ici nous montrerons toutes notre force.»

À noter que le FNDC projette des séries de manifestations dans les jours avenirs jusqu’à la libération de leurs membres arrêtés et que le professeur Alpha Condé décline son projet de 3ème mandat.

 

Fanta Kamano

 

A propos guiquo-admin

Check Also

Dialogue inclusif inter-guinéen: les quatre coordinations des sages reçues par le Premier Ministre

Conakry, le 22 novembre 2022 – En prélude de l’ouverture du cadre de dialogue inclusif …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.