Accueil / International / Coronavirus aux Etats-Unis: Obama critique encore la gestion la pandémie par Trump

Coronavirus aux Etats-Unis: Obama critique encore la gestion la pandémie par Trump

Dans une allocution en ligne adressée à des étudiants fraîchement diplômés, Barack Obama a déclaré que la pandémie avait montré que de nombreux fonctionnaires « ne font même pas semblant d’être aux commandes ».

C’est la deuxième fois ces derniers jours que M. Obama s’attaque à la gestion du coronavirus par l’administration Trump.

Il a déclaré qu’il s’agissait d’un « désastre et d’un chao absolu » lors d’une conférence téléphonique qui a fuité la semaine dernière.

L’ancien président a également prononcé un discours devant des lycéens, lors d’une cérémonie de remise de diplôme animée par la star de la NBA LeBron James, dans le cadre d’une émission spéciale à laquelle ont participé de nombreuses célébrités, dont les Jonas Brothers, Megan Rapinoe, Pharrell Williams et Malala Yousafzai, une militante pakistanaise des droits des femmes.

Dans son discours aux diplômés de plusieurs dizaines de collèges et universités afro-américains historiques, M. Obama a déclaré que l’épidémie de Covid-19 avait mis en évidence les lacunes dans la gestion du pays.

« Plus que tout, cette pandémie a finalement fait tomber l’idée que les responsables savent ce qu’ils font », a-t-il déclaré.

« Beaucoup d’entre eux ne font même pas semblant d’être aux commandes », a-t-il ajouté.

Plus de 1 200 personnes sont mortes du coronavirus aux États-Unis au cours des dernières 24 heures, selon les derniers chiffres de l’université Johns Hopkins.

Le nombre total de décès s’élève maintenant à près de 89 000, le bilan le plus élevé au monde.

M. Obama a également longuement évoqué l’impact de la pandémie sur les communautés noires aux États-Unis.

« Une maladie comme celle-ci ne fait que mettre en lumière les inégalités sous-jacentes et les fardeaux supplémentaires auxquelles les communautés noires ont dû faire face dans ce pays », a-t-il déclaré.

Les Afro-Américains représentent un nombre disproportionné de décès et d’hospitalisations dus au coronavirus aux États-Unis.

Lors de son discours, l’ancien président a également fait référence au meurtre d’Ahmaud Arbery – un joggeur noir non armé qui a été abattu par deux hommes blancs en février.

Il a déclaré que les inégalités raciales aux États-Unis étaient apparentes « lorsqu’un homme noir va faire son jogging et que certaines personnes ont l’impression qu’elles peuvent s’arrêter pour l’interroger et lui tirer dessus, s’il ne se soumet pas à leur interrogatoire ».

« C’est à vous d’améliorer le monde », a-t-il dit aux diplômés.

M. Obama est resté relativement discret depuis qu’il a quitté ses fonctions en janvier 2017 et a rarement commenté les actions de son successeur.

Mais les deux hommes ont eu des passes d’arme ces derniers jours, ce qui a conduit M. Trump à accuser M. Obama et ses collaborateurs de se livrer à une tentative criminelle pour saper sa présidence.

« Le plus grand crime politique de l’histoire américaine, et de loin ! », a écrit le président sur Twitter la semaine dernière.

 

Avec BBC

A propos guiquo-admin

Check Also

L’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo autorisé à quitter la Belgique sous conditions

La Cour pénale internationale (CPI) a annoncé jeudi autoriser sous conditions l’ancien président ivoirien Laurent …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.