Accueil / Politique / Crises post-électorales : la mission conjointe CEDEAO, UA, ONU demande la démilitarisation du domicile de Cellou Dalein Diallo.

Crises post-électorales : la mission conjointe CEDEAO, UA, ONU demande la démilitarisation du domicile de Cellou Dalein Diallo.

Après avoir menée des consultations auprès des acteurs impliqués dans le processus électoral afin de trouver une sortie de crise née au lendemain du scrutin du 18 octobre dernier, la mission conjointe de la CEDEAO, Union Africaine, Organisation des Nations Unies  a rendu public ce mardi, 27 octobre 2020, au cours d’un point de presse à Conakry, le communiqué final concernant les violences post-électorales.

D’entrée de jeu, la mission a regretté les cas de violences postélectorales qui ont conduit à des pertes en vie humaine et des dégâts matériels importants tout en  demandant  à l’Etat de diligenter les enquêtes afin de traduire les auteurs devant la justice.

« La délégation a regretté les actes de violence postélectorale qui ont occasionné des pertes en vie humaines et des destructions de biens publics et privés. Elle exprime ses condoléances aux familles endeuillées et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. La mission conjointe a aussi demandé aux autorités guinéennes de diligenter les enquêtes pour faire la lumière sur les violences afin de traduire les auteurs en justice ».

Poursuivant, elle demande aux autorités de faire en sorte que les forces de défense et de sécurité agissent avec retenue et professionnalisme dans la gestion des manifestations.

« La mission demande la démilitarisation du domicile du président de l’UFDG Cellou Dalein candidat malheureux du scrutin du 18 octobre dernier. La mission conjointe a également observé les dispositifs sécuritaires particuliers mis autour de la résidence du candidat de l’UFDG, M. Cellou Dalein DlALLO, ainsi que des locaux de son parti suite à sa déclaration sur les résultats de l’élection présidentielle. Elle exhorte les autorités guinéennes à lever ce dispositif dans la perspective d’un dialogue inclusif ». Déclaré-t-il  Général Francis A. BEHANZIN, Commissaire aux Affaires politiques, à la paix et à la sécurité de la CEDEAO.

Par ailleurs, la délégation a encouragé toutes les parties prenantes à recourir aux institutions et dispositions légales et règlementaires pour résoudre tout différend résultant de l’élection présidentielle du 18 octobre 2020.

« La mission encourage également les parties prenantes à s’inscrire résolument dans un dialogue inclusif pour renforcer la confiance ».

Pour terminer, la mission conjointe a assuré les autorités et les parties prenantes guinéennes de sa disponibilité à les accompagner pour le maintien de la paix et de la stabilité en Guinée.

 

Ibrahima Limbita Camara

A propos guiquo-admin

Check Also

Guinée: le prochain gouvernement est composé de 36 ministères et un secrétariat

Le président de la République,Pr Alpha Condé a publié dans la soirée du lundi 18 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.