Accueil / Politique / Guinée/Rapport 2022-2023 de Amnesty International : les autorités de la transition accusées de réprimer lourdement les libertés universelles

Guinée/Rapport 2022-2023 de Amnesty International : les autorités de la transition accusées de réprimer lourdement les libertés universelles

Des conflits ont éclaté, ont repris ou se sont prolongés en 2022, entraînant de terribles tragédies dont certaines constituaient des crimes contre l’humanité ou des crimes de guerre. Dans le monde entier, les autorités ont continué de réprimer lourdement les libertés universelles. Des crises économiques ont provoqué une montée en flèche des prix des denrées alimentaires et du carburant, et ont renforcé la pression sur les services de santé et les autres types de services sociaux. Ce sont les personnes les plus marginalisés qui ont été le plus durement touchées, et les inégalités se sont creusées. Des femmes, des filles et des personnes LGBTI ont subi des violences fondées sur le genre et des discriminations. Le Rapport 2022/23 d’Amnesty International fait le lien entre ces sujets au niveau régional et mondial. Il présente la situation des droits humains telle qu’elle était en 2022 dans 156 pays, et appelle à l’action.

Voici le rapport de Amnesty International 

POL1056702023FRENCH

 

A propos guiquo-admin

Check Also

Célébration de l’Aïd el-Kabir: : Le Président de la République Mamadi Doumbouya accomplit ses obligations religieuses dans la ville de Kankan (Nabaya)

Les musulmans du monde entier ont célébré ce dimanche 16 juin 2024, l’Aïd el-Kabir dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *