Accueil / Economie / Afrique de l’Ouest : Projet d’un câble sous-marin à fibres optiques
POLYCOPIÉ - Un mémorandum d'accord a été signé entre six pays ouest-africains et la CEDEAO. Photo: CEDEAO/Photo de presse/dpa

Afrique de l’Ouest : Projet d’un câble sous-marin à fibres optiques

Conçu par la CEDEAO, le projet devrait faciliter la création d’un marché numérique unique dans la région.

Six pays ouest-africains (Gambie, Cap-Vert, Guinée, Guinée-Bissau, Libéria et Sierra Leone) ont signé avec la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) un mémorandum d’accord pour le développement d’un projet sous régional de câble de télécommunication sous-marin à fibre optique.

Le câble, baptisé « Amilcar Cabral » (1924 -1973), porte le nom « d’un des pères de l’indépendance » en Afrique de l’Ouest, a indiqué la CEDEAO. Homme politique de Guinée-Bissau et des îles du Cap-Vert, Cabral amena à l’indépendance ces deux États colonisés par le Portugal.

Les signataires du mémorandum d’accord vont participer au processus d’évaluation de la faisabilité technique, économique, financière, sociale et environnementale du projet afin d’en évaluer la viabilité et la rentabilité et de mobiliser les ressources nécessaires à sa mise en œuvre, a indiqué la CEDEAO.

Conçu par la CEDEAO, ce projet a pour objectif d’établir une liaison de câbles sous-marins à fibre optique offrant une redondance dans la connectivité internationale aux six États qui n’ont actuellement qu’une seule station d’atterrissage, et d’augmenter la bande passante internationale à la disposition des internautes, a-t-on ajouté.

Il s’agit, a-t-on affirmé, d’améliorer la qualité, la fiabilité et l’accessibilité des services de télécommunication internationaux afin d’apporter aux pays cibles les avantages socio-économiques dont ils ont grand besoin.

En augmentant la pénétration du haut débit dans les pays membres et promouvant l’intégration régionale par le biais de communications numériques et d’installations commerciales en ligne, le projet « facilitera la création d’un marché numérique unique dans la région CEDEAO », a affirmé Jacob Jusu Saffa, Coordinateur des activités gouvernementales en Sierra Leone.

 

Avec dpa-news

A propos guiquo-admin

Check Also

Afrique : L’IFC soutient l’investissement dans les infrastructures

En Afrique, le déficit de financement des infrastructures se situe entre 68 milliards et 108 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *