Accueil / International / Droits de l’homme: Lutte contre la stigmatisation et la discrimination liées au VIH
ARCHIVE - Le projet aspire à favoriser l'accès à des services VIH inclusifs et respectueux des droits de l'homme. Photo: Arne Dedert/dpa

Droits de l’homme: Lutte contre la stigmatisation et la discrimination liées au VIH

Le projet en question aspire à favoriser l’accès à des services VIH inclusifs et respectueux des droits de l’homme pour les populations clés dans six pays africains.

 

La lutte contre la stigmatisation et la discrimination liées au VIH dans six pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre, fait l’objet d’un partenariat entre ONUSIDA et l’agence publique française Expertise France, acteur interministériel de la coopération technique internationale.

 

D’un montant d’environ 2 millions d’euros, ce partenariat « stratégique », vise à appuyer la réponse communautaire à la stigmatisation et à la discrimination et la réforme législative dans six pays de la région (Bénin, Cameroun, Côte d’Ivoire, République Centrafricaine, Sénégal et Togo), a indiqué ONUSIDA. Dans l’ensemble de ces pays, les populations clés sont touchées de manière disproportionnée par le VIH.

 

À titre d’exemple, en 2022, au Bénin et au Cameroun la prévalence du VIH était respectivement de 7,2 pour cent et 24,3 pour cent chez les travailleurs et travailleuses du sexe, de 8,3 pour cent et 20,6 pour cent chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, de 21,9 pour cent chez les personnes transgenres et de 1,2 pour cent et 4 pour cent chez les détenus et détenues. Parmi la population générale par contre, le taux de prévalence est de 0,8 pour cent et 2,6 pour cent.

 

Piloté par le bureau régional Afrique de l’Ouest et du centre de l’ONUSIDA, basé à Dakar, le projet aspire à favoriser l’accès à des services VIH inclusifs et respectueux des droits de l’homme pour les populations clés, les jeunes femmes, les adolescentes et les filles, a-t-on précisé.

 

Avec dpa-news

 

 

A propos guiquo-admin

Check Also

Sénégal: le président Faye nomme un gouvernement de “rupture”

Le nouveau président sénégalais Bassirou Diomaye Faye a nommé vendredi un gouvernement « de rupture » largement …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *