Accueil / International / Migrations: L’UA dotée de lignes directrices sur la réintégration des migrants
ARCHIVE - Selon l'UA, environ 20 pour cent des migrants africains émigrent hors d'Afrique, et près de 80 pour cent à l'intérieur du continent. Photo: UA/Photo de presse/dpa

Migrations: L’UA dotée de lignes directrices sur la réintégration des migrants

Une réintégration est durable lorsque les personnes de retour ont atteint un niveau d’autosuffisance économique, de stabilité sociale et de bien-être psychosocial.

L’Union africaine (UA) s’est dotée récemment de lignes directrices continentales sur le retour, la réadmission et la réintégration des migrants, ainsi que des outils nécessaires à leur mise en œuvre, dans le cadre d’une initiative soutenue par l’Allemagne. Ces documents ont été validés par les États membres de l’UA et les Communautés économiques régionales (CER), les regroupements régionaux d’États africains, lors d’une réunion organisée à Abidjan en Côte d’Ivoire avec le soutien de l’UA et l’agence allemande de coopération internationale (GIZ).Il s’agit d’un guide sur l’élaboration des accords de retour et de réadmission, d’un modèle de termes de référence pour les mécanismes nationaux de coordination, et des procédures opérationnelles standard pour le retour, la réadmission et la réintégration des migrants, a rapporté l’agence ivoirienne de presse (AIP). Ces documents seront soumis à l’approbation lors de la cinquième session du « Comité technique spécialisé (de l’UA) sur la migration, les réfugiés et les personnes déplacées internes ».

L’adoption des lignes directrices en question devrait garantir que les retours et les réadmissions des migrants africains se fassent dans le respect des droits de l’homme, et que la réintégration durable devienne une réalité vécue, a déclaré une représentante de l’UA. Pour l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), la réintégration est durable lorsque les personnes de retour ont atteint un niveau d’autosuffisance économique, de stabilité sociale dans leur communauté et de bien-être psychosocial qui leur permet de faire face aux facteurs de (ré)émigration. Le soutien apporté aux migrants de retour et à leurs communautés constitue la première étape d’un long processus de réintégration, d’après l’agence onusienne spécialisé.

Selon l’UA, environ 20 pour cent des migrants africains émigrent hors d’Afrique, et près de 80 pour cent à l’intérieur du continent. D’après la même source, moins de 15 pour cent d’Africains qui émigrent hors du continent, se dirigent vers l’Europe ou l’Amérique du Nord. Le chômage, les opportunités économiques limitées, l’explosion démographique, les guerres, les conflits, les phénomènes climatiques extrêmes et le changement climatique sont parmi les facteurs déterminants de la migration en Afrique.

 

Avec dpa-news

 

 

A propos guiquo-admin

Check Also

À Paris, le Forum mondial vaccinal veut bâtir un «marché africain du vaccin»

Plus d’un milliard de dollars ont été annoncés ce jeudi 20 juin au Forum mondial …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *