Accueil / Economie / Mali : Une unité de production de farines infantiles fortifiées
ARCHIVE - Sa gestion sera assurée par un groupement de femmes de l'ONG « Misola » qui lutte contre la malnutrition infantile en Afrique. Foto: Stefan Puchner/dpa

Mali : Une unité de production de farines infantiles fortifiées

L’inauguration de cette unité, qui produira de farines infantiles adaptées aux besoins nutritionnels des enfants, constitute la premiére étape d’un plan ambitieux.

Le Mali a inauguré à Sévaré, dans la région de Mopti (Centre), une unité semi-industrielle de production d’aliments de complément fortifiés pour la prévention de la malnutrition, l’amélioration de la sécurité alimentaire, et le renforcement de la productivité et de l’économie locale au Mali.

Il s’agit de la première étape d’un plan ambitieux du Programme alimentaire mondial (PAM) visant à améliorer l’accès et l’utilisation des aliments à haute valeur nutritive à travers le développement de chaine de valeur sensible à la nutrition.

L’unité de Sévaré produira de farines infantiles fortifiées et adaptées aux besoins nutritionnels des enfants. Elle contribuera à stimuler l’économie locale en augmentant les revenus des producteurs, a indiqué le PAM. Sa gestion sera assurée par un groupement de femmes de l’ONG « Misola » qui lutte contre la malnutrition infantile en Afrique, a-t-on ajouté.

L’unité semi-industrielle a été mise en place grâce à la contribution financière de l’Agence espagnole pour la coopération internationale au développement (AECID), a indiqué le PAM. Elle bénéficiera de l’accompagnement de l’Union européenne (UE) dans sa phase d’expansion, a-t-on ajouté.

« Face au niveau élevé et persistant de la malnutrition sous toutes ses formes au Mali, il est plus qu’urgent d’investir à la fois dans des actions visant à répondre aux besoins immédiats des populations et à créer des conditions de l’autonomisation de ces populations », a déclaré Sally Haydock, Directrice et Représentante du PAM au Mali.

« Le développement des chaînes de valeur sensibles à la nutrition s’inscrit dans cette logique. Il nous permet, non seulement de rendre accessible des aliments locaux à haute valeur nutritive, mais aussi d’offrir des opportunités d’emploi aux communautés, en particulier aux femmes et aux jeunes impliqués dans le processus de production et de transformation de ces aliments », a-t-elle ajouté, citée par le PAM.

Le développement des chaînes de valeur sensibles à la nutrition est un axe stratégique majeur du plan d’action quinquennal (2020-2024) du PAM au Mali. Ce plan vise à éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable.

Avec dpa-news

A propos guiquo-admin

Check Also

Guinée : Fermeture de toutes les pêcheries à l’exception de la pêche artisanale motorisée pendant 2 mois

A travers un communiqué publié mercredi 30 juin 2021, le ministre de la pêche, de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.