Accueil / Société / Guinée/Transition: Monseigneur Vincent Koulibaly appelle les guinéens au dialogue

Guinée/Transition: Monseigneur Vincent Koulibaly appelle les guinéens au dialogue

À l’occasion de l’ouverture des travaux du forum national inter religieux pour la paix et la cohésion sociale ce jeudi, 14 juillet 2022 au palais du peuple, Monseigneur Vincent Koulibaly a recommandé la mise en place d’un « organe technique ».

Cette rencontre initiée par la commission réconciliation, justice, affaires religieuses du conseil national de transition (CNT) a connu la participation des leaders religieux de confession musulmane et chrétienne, des oulémas venus du Sénégal, Mali et du Maroc, pour ne citer que ceux-là.

Au cours de son intervention, l’archevêque de Conakry, Monseigneur Vincent Koulibaly, a formulé des recommandations dont la mise en place d’un organe technique de gestion des élections pendant cette transition en cours.

« En notre qualité de religieux, notre désir est d’apporter notre contribution pour la résolution des crises récurrentes qui secouent notre pays et de mobiliser toutes les couches sociales pour le développement socio-économique de la nation. C’est pourquoi, j’exhorte toutes les forces vives de la nation à privilégier le dialogue inclusif et la concertation pour le règlement de nos conflits et j’encourage la mise en place d’un mécanisme endogène pour la réconciliation et la consolidation de la paix et de la cohésion sociale. Pour l’atteinte de ces objectifs, je soumets ces quelques axes prioritaires à notre méditation : l’éducation civique et morale de tous les citoyens; la création d’emplois dans les zones rurales; la lutte contre les feux de brousse et la désertification en s’attaquant aux causes réelles de ces phénomènes ; l’intensification de la campagne de reboisement ; la mise en place d’un organe technique de gestion des élections ; la mise en place d’une politique de transformation de nos produits locaux ; la réduction drastique des partis politiques ; l’encouragement au travail de la commission de répression des infractions économiques et financières (CRIEF), l’intensification de la lutte contre la corruption et l’impunité sous toutes ses formes ; la pratique de la bonne gouvernance ; le respect strict de la loi, car elle est la garantie d’une paix durable; la mise en place de la commission vérité, réconciliation en vue de soulager les victimes de notre passé douloureux et de permettre la réconciliation des fils et filles de la Guinée », a-t-il lancé devant le président du CNT Dr Dansa Kourouma.

 

Ibrahima Limbita Camara

A propos guiquo-admin

Check Also

Boké: le corps sans vie d’un officier de la marine nationale retrouvé auprès des rails à Kamsar

Le corps sans vie d’un officier de la Marine nationale a été retrouvé ce vendredi …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *